TRCOTD Forum

Forum sur The Rasmus le groupe finlandais
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionLe Site

Partagez | 
 

 Une vie...

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Céline
Web-trotter
Web-trotter
avatar

Nombre de messages : 252
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Une vie...   Sam 8 Avr - 20:52

Chapitre 1


Le réveil sonne, Céline, machinalement, l’arrêta, puis étira lentement son bras; une fois de plus, il rencontra le vide. Elle soupira, puis se leva et ouvrit les volets de sa fenêtre, l’air frais du matin d’Helsinki la fit frissonner. Elle la referma, mais resta à contempler la ville qui se réveillait sous les doux rayons du soleil levant.
Comment était-elle arrivée ici ? Et pourquoi avait-elle quittée ses parents pour ce pays nordique ? Elle se le demandait encore…
« T’es déjà debout ? »
Une voix familière la fit sursauter. Céline se retourna et aperçut sa colocataire, Elena. Elle hocha la tête, puis saisit ses vêtements et s’enferma dans la salle de bain pendant qu‘Elena préparait le repas en songeant à la jeune fille, pas très bavarde, pas très ouverte, mais si attachante… Une fois Céline à table, elles discutèrent de leurs journées.
« - Tu vas faire quoi aujourd’hui Céline?
- Je vais travailler ce matin, ensuite j’irais au parc je pense… et toi ?
- Je vais revoir mes amis d’enfance cet aprèm’, tu viens avec moi ?
- Je…je pense pas
- Bon, sa te dérange pas si ils viennent ici après ?
- Non, c’est chez toi, tu fais ce que tu veux… »

Céline sourit, puis finit hâtivement son repas, et sortit.
Elena la regarda partir, puis rangea l’appartement.
Pour elle, Céline était étrange, sans la connaître vraiment, et sans avoir eu de grands contacts avec cette dernière, elle ne parvenait pas à s’en passer…elle était devenue une véritable amie.

Céline s’installa au comptoir du magasin de disque, dans lequel elle travaillait, et ouvrit le carton qui était à coté de son siège. Il était empli de CD…
« J’en ai encore pour 2 heures à ranger… » Pensa-t-elle
Elle soupira et se mit au travail. Les clients commencèrent à arriver, les noms des groupes qu’ils demandaient étaient assez tordus pour elle, jeune française n’étant arrivée que depuis 2 ans… Sa matinée passa rapidement, et elle pu bientôt regagner son domicile.
Elena l’attendait et lui avait préparé un bon repas, elles déjeunèrent ensembles, puis sa colocataire partit rejoindre ses amis. Céline rangea la table et sa chambre; puis elle se saisit de sa basse acoustique, et sortit.
L’air, dehors, commençait à vraiment se réchauffer. Elle entra dans le parc, choisit un endroit, s’assit et sortit la guitare de son étuis, l’accorda puis commença à s’échauffer.
Le vent se leva et caressa son visage, elle sourit et débuta un morceau de White Stripes : Seven Nation Army. Elle dissocia ses doigts et mains de sa tête et, tout doucement, chantonna la mélodie. Des personnes qui passaient devant elle s’arrêtèrent, elle les ignora et continua de jouer. Le morceau finit, elle en débuta un autre, puis encore un autre, et tout cela toute l’après-midi.
Le soleil commençait à descendre lorsque Céline plia bagage et sorti du parc.


Chapitre 2

Elle rentra à l’appartement, il était vide… Elle posa sa guitare et alla dans le salon, un mot sur la table attira son attention.

Céline,
Je rentrerai avec mes amis, un peu tard sans doutes… est-ce que tu pourrais préparer le repas ? Nous serons 6 avec toi. J’ai fait les courses nécessaires, tout est dans le frigo.
Merci et à ce soir.
Elena.



Elle soupira. Préparer un repas ? Elle ne savait rien cuisiner de typiquement Finlandais… Uniquement des plats Français…
Dans le frigo, elle trouva de quoi préparer un soufflé au fromage accompagner d’une salade de tomate, et comme dessert, un Tiramisu. Elle ne chipota pas et se mit à la préparation du repas.
Une fois cela finit, elle nettoya la cuisine et s’empressa de mettre le couvert. Chose faite, elle s’enferma dans la salle de bain et se prépara. Elle prit une douche, troqua son vieux jean noir contre une jupe noire avec un revêtement de tulle, et son tee-shirt contre un petit chemisier noir, très sympa. Elle se passa un coup de crayon noir, puis s’assit dans un fauteuil et attendit en écoutant la radio.
Plusieurs heures passèrent, Céline patientait sagement, la radio diffusait du rock finlandais… elle soupira, les paroles lui étaient incompréhensibles, du fait qu’elles soient chantées, et elle s’en désolait. Mais au moment où elle aurait aimé éteindre le poste, une intro arrêta son geste… elle écouta attentivement le reste du morceau… les paroles étaient en anglais, et le refrain aurait put faire lever un stade en France… Elle se sentit aspiré par cette chanson.
C’est à peine si elle perçut le bruit de la clef dans la serrure tant elle était absorbée par la musique. Pourtant, elle se contraint à éteindre le poste et à aller voire sa colocataire.
Lorsqu’elle arriva dans le vestibule, Elena était dos à elle, devant 4 garçons et leurs parlaient apperement d’elle.
« Vous verrez, elle est parle peu mais elle est super sympa… Elle s’appelle Céline, elle est française et habite ici depuis 6 mois, mais cela fait 2 ans qu’elle est à Helsinki, elle parle très bien le Finnois… »
Elena s’attendait à une réponse, elle regarda attentivement les 4 garçons et vu leur sourire, ils la regardaient avec un air amusé, et ne cessaient de lancer des regards derrière elle. C’est alors qu’elle prit conscience d’une présence dans son dos, elle se retourna lentement et tomba nez à nez avec Céline.
« Oh ! Heu… Bonsoir Céline… »

_________________
°~Céline la schtarbée (et fière de l'être) ~°

Merci ma letiii


The Rasmus au pouvoir !!!!!

Aki je t'aime !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céline
Web-trotter
Web-trotter
avatar

Nombre de messages : 252
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Re: Une vie...   Sam 8 Avr - 20:53

Chapitre 3


Le groupe éclata de rire en voyant la tête d’Elena. Céline tenta de maîtriser son envie, mais finit par céder et éclata de rire avec les quatre autres. Elena était désormais cramoisis.
« Mais c’est pas drôle… »Murmura-t-elle
L’un des garçons s’avança vers elle, il n‘était pas très grand, bruns avec une coiffure assez originale et des yeux verts pétillants de malice. Il prit Elena par les épaules.
« Non, c’est vrai…mais maintenant ce serait sympa de nous présenter ‘Lena… »
Il lui serra délicatement les épaules. Elena baissa les yeux.
« Oui, bien sur… » Elle sourit, et commença les présentations.
« Céline, voici Lauri, dit-elle en désignant le jeune homme qui la tenait par les épaules, Eero,continua-t-elle en désignant le plus grand de la bande, Pauli, rajouta-t-elle en désignant le plus enveloppé, et Aki. »
Céline détailla chacun des hommes. Eero avait une coupe assez longue, les cheveux bruns, et ses yeux verts étaient légèrement plus foncés que ceux de Lauri. Pauli, lui était un peu enveloppé, ses cheveux bruns étaient coupés assez courts, et une petite barbe apparaissait sur son visage. Lorsqu’elle posa son regard sur Aki, elle fut surprise de voir qu’il la regardait également. Il avait des yeux bleus, les cheveux bruns coupés court sans trop l’être… et surtout cette expression de visage singulière.
Alors qu’elle regardait Aki, elle ne se rendit pas compte que Lauri la détaillait attentivement.
Ce qui le surprit sur le physique de Céline, fut tout d’abord ses yeux, extrêmement foncés, et ses cheveux, noirs, longs et soyeux. Il la détailla du regard, son style vestimentaire lui plaisait assez, et ses proportions également, elle était fine et élancée…
« Lauri? T’es avec nous ? » Demanda Elena
Il tourna brusquement la tête, sortant de son observation.
« Oui. »
Les quatre garçons paraissaient très sympathiques à Céline. Elle n’avait pas l’occasion de voir du monde, et elle ne connaissait personne à Helsinki. Tous les quatre la saluèrent, et ils passèrent dans le salon.
« Je les connais depuis le collège, ce sont des sacrés déconneurs… » Lui confia sa colocataire
Céline sourit, étrangement elle avait l’impression d’avoir déjà vu ces têtes quelque part…
«- Ils ont quel âge?
- Oh, ils ne sont pas vieux… comme moi, ils ont 26 ans.
- Ah ouais…un tout petit peu plus vieux que moi.
- Ah bon ? Tu n’as pas 20 ans ?
- Non … j’en ai 24»

Elena regarda Céline avec étonnement. Elle faisait très jeune… Cette dernière se contenta d’hausser les épaules, et toutes les deux rejoignirent les garçons dans le salon. Elena prit place à coté de Pauli, et Céline trouva une chaise libre à côté d’Aki. Un silence s’installa puis Elena entama une discution avec Pauli et Eero. Céline resta silencieuse, gênée… Elle sentait un regard sur elle, mais n’osait lever les yeux; puis finalement sa curiosité l’emporta, et son regard noir et doux croisa le regard vert et brillant de Lauri. Il détourna la tête, un petit sourire gêné sur ses lèvres. Elle cherchait désespérément un sujet de conversation pour ne pas paraître trop cruche… Ce fut Aki, ayant sans doutes perçut sa gêne, qui engagea la conversation :
« -Tu n’es pas Finlandaise…les filles de notre pays n’ont pas d’aussi beaux yeux que les tiens…
- Merci…, souffla Céline, non je ne suis pas Finlandaise, je suis Française.
-Tu en as de la chance, c’est vraiment un beau pays… dit-il rêveur
-Vous…vous connaissez ?
-Pas de vous, tu me tutoies. Oui je connais, j’y suis allé plusieurs fois avec le groupe. Dit-il en désignant les 3 autres
-Ouais, en plus d’être beau, le climat est doux, pas comme ici… renchérit Lauri.
-Vous…
-Non, la coupa Lauri, y a une règle, tu nous tutoies, parce qu’on est des amis d’Elena et qu’elle te connaît. Il lui fit un petit clin d’œil.
-Pardon…Tu aimes le climat français ? Avec la canicule ?
-Pas pour ça, mais pour le printemps…lui répondit Lauri
»
Céline repensa à la France, son pays qu’elle avait quitté pour venir s’établir en Finlande où elle espérait faire carrière en tant que bassiste…
« -Excuses moi ma question si elle te parait indiscrète, mais vous faites quoi toi et les autres? Demanda-t-elle timidement
-Heu… Lauri jeta un coup d’œil à Aki qui acquiestta
-On est des rockers.
-Sérieux ? S’écria Céline
-Ouais… On a un groupe qui marche plutôt bien, donc on continue.
-Lauri est le chanteur, je suis le batteur, Pauli est le guitariste et Eero le bassiste.»
Lui expliqua Aki
Ils parlèrent longtemps de leur groupe. Céline appris ainsi leur nom : The Rasmus. Ils existaient depuis environ 10 ans et avaient donc commencé extrêmement tôt.
« Peut-être même un peu trop à mon goût, déclara Lauri, la voix légèrement plus rauque, j’ai dut arrêter l’école à 16 ans car le groupe me prenait trop de temps… »
Céline comprenait, à un moment, on se devait de choisir entre sa vie professionnelle et ses passions… Lauri avait allié les deux, mais avait ainsi du stopper son enseignement.
« -Et toi? Tu fais quoi ? Pourquoi t’es venues ici ? Lui demanda doucement Aki
-Je… j’ai pas de groupe, par contre je fais de la basse… et en ce moment, c’est les vacances donc je travaille chez un disquaire…expliqua-t-elle
-Tu fais de la basse ? L’interrompit Lauri
-Heu…oui…pourquoi ? Demanda-t-elle intriguée
-Eero ! On t’a trouvé une bassiste. »
Lança Lauri

_________________
°~Céline la schtarbée (et fière de l'être) ~°

Merci ma letiii


The Rasmus au pouvoir !!!!!

Aki je t'aime !!!


Dernière édition par le Sam 8 Avr - 20:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céline
Web-trotter
Web-trotter
avatar

Nombre de messages : 252
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Re: Une vie...   Sam 8 Avr - 20:53

Chapitre 4


Céline devait sembler complètement perdue pour qu’Aki pose délicatement sa main sur son épaule.
« T’inquiètes pas. C’est juste Lauri qui déconne. »
Elle frissonna légèrement sous le contact léger et pourtant si présent, de la main d’Aki, la jeune fille aimait ce contact, autant qu’elle aimait que les beaux yeux du jeune homme la regardent…
La discussion de Pauli, Eero et Elena se suspendit. Le grand bassiste se leva et s’approcha de Céline, silencieusement. Celle-ci le regardait avec des yeux où se mêlait appréhension et admiration.
«- Alors comme ça tu fais de la basse… déclara-t-il de sa grosse voix bourrue
-Ben…oui…
-Depuis combien de temps ?
-7ans…répondit elle timidement
-Bien…Tu me montres ce que tu sais faire ? »

Céline écarquilla les yeux, Eero sourit, et elle ne put s’opposer à son souhait. La main d’Aki avait été sur son épaule tout le long de la conversation et l’avait légèrement pressée lors de la dernière question.
« Oh oui ! Céline joue nous quelque chose ! » Implora Elena.
Elle obtempéra, se leva et alla chercher sa basse acoustique. Elle revint dans le salon, prit une chaise, s’assit et accorda la guitare.
« Vous voulez quoi ? »
Les quatre garçons se concertèrent un moment, puis leur choix lui fut donné.
« Ce que tu sais jouer… »
Céline réfléchit, ils étaient des rockers, elle ne devait pas décevoir… Elle chercha longuement un morceau qui serait susceptible de leur plaire, puis finalement son choix se porta sur un morceau d’un groupe nommé Deep Purple, la chanson n’était autre que Smoke On The Water. Céline inspira, et commença. Les doigts de sa main gauche parcouraient habilement le manche tandis que ceux de sa main droite tiraient des cordes de la guitare les notes et leurs nuances. Céline détacha son esprit de ses mains et se mit à chanter. A la fin du morceau, un grand silence se fit. Elle tremblait, de peur que le morceau ne leur ait pas plu.
Eero la regarda fixement, puis se décida à parler.
« Tu peux nous jouer le morceau le plus dur que tu puisses jouer ? »
Céline hocha la tête, et se concentrant à l’extrême, elle entama un morceau de Systeme of à Down. Tout le long du morceau elle ne pipa pas une parole de la chanson, trop concentré sur sa partie.
A la fin, Eero lui posa une question qui lui semblait plus qu’étrange :
« -T’as fait 7 ans de conservatoire supérieur, c’est ça?
-Heu…non…pourquoi ?
-Me dit pas que tu n’as pas pris de cours…
-Ben si…j’ai appris seule…j’ai fait 4 ans de conservatoire normal, et le reste j’ai appris toute seule…pourquoi ? Ce n’est pas bien ? Répondit elle tremblante comme une feuille.
-Pas bien ? S’écria Eero. Pas BIEN ? Mais tu te moques de moi…c’était excellent oui !
-Merci.articula-t-elle tout bas, incapable de dire plus tant elle était sous le choc du compliment
-Tu joues vraiment bien.
-Merci beaucoup. Dit elle cramoisie. »

Eero lui demanda sa basse, qu’elle lui prêta avec bonne conscience. Il commença à jouer un morceau, Pauli fredonnait une partie, Aki frappait un rythme dans ses mains, et Lauri se mit à chanter par-dessus… Céline était captivée…elle avait l’impression d’avoir déjà entendu ce morceau quelque part… mais où ? Les paroles étaient en anglais… le refrain génial… la musique envoûtante… Elle n’eut pas le temps de finir sa réflexion que la chanson prenait déjà fin.
« Voilà, tu as eu un échantillon de ce que The Rasmus joue… dit Eero, apperement amusé par sa tête. Cela te plait ? »
Céline répondit positivement. Evidemment que sa lui plaisait, pour elle c’était ça le rock.

Sur ce, ils passèrent à table.
« C’est Céline qui a fait le repas » leur indiqua Elena, très fière que sa colocataire joue aussi bien de la basse, et qu’elle soit aussi vite acceptée par ses amis.
Céline sourit et présenta le menu
« Tout d’abord, une salade de tomate, légèrement relevée par une vinaigrette, suivie d’un soufflé au fromage, et en dessert, surprise du chef. »
Les quatre garçons regardèrent Elena, ils n’avaient pas l’air très inspirés par le repas.
« -Heu…cela ne vous convient pas? Demanda Céline
-C’est pas ça…répondit Elena, mais c’est quoi ces plats ? A part la salade.
-Ah…oui…c’est des plats français. »

Tout le petit monde sourit, puis on commença joyeusement le repas. La salade de tomate et le soufflé furent un succès, Céline quant à elle, était plutôt heureuse de voir que ce qu’elle avait préparé plaisait, mais elle était anxieuse quant au Tiramisu, un met italien qu’elle faisait seule pour la première fois… Lorsque le dessert arriva sur la table, le silence se fit. A l’évidence, ils ne connaissaient pas.
« C’est une sorte de gâteau glacé… hasarda Céline
-On avait remarqué, vu comment c’est froid, ça ne peut pas sortir du four. »
Déclara Lauri ayant hasardé sa main contre le moule.
La tablée éclata de rire, et Céline entreprit de découper le dessert. Chacun reçut une part qu’il regarda consciencieusement avant de goûter. Un frisson parcourut Céline lorsqu’elle goûta au met. Il était excellent, le meilleur qu’elle ait fait.
« La vache ! Trop bon ! » S’écria Pauli
Tout le monde rit, puis les compliments tombèrent. Tous trouvaient le repas excellent.
« -Tu es un vrai cordon bleu Céline. Lui confia Elena
-Faudra que tu me donnes la recette. Lui demanda Eero
-Désolée, recette personnelle.répondit Céline avec un clin d’œil
-On se croirait au paradis. Lui dit Aki
-Et pas seulement à cause du dessert. »
Renchérit Lauri en la regardant.
Céline vira au rouge pivoine.
« Oh ! Lauri ! Un peu de respect pour Paula ! » S’écria Elena
Tout honteux, le chanteur replongea dans la dégustation du contenu de son assiette, sous les rires des autres.
Le repas terminé, Céline s’empressa de débarrasser la table et d’aller préparer le café.
Dans la cuisine, Aki la rejoint.
Il l’aida à préparer et présenter, puis tout doucement, il posa sa main sur son bras. Céline leva doucement les yeux vers lui. Elle retint son souffle. Les yeux d’Aki étaient d’un bleu si pur, et d’une beauté si extraordinaire qu’elle n’y croyait pas. Un pincement à son cœur comme si une flèche l’eut atteint, faillit lui couper les jambes…
« Ça te dirait de venir nous voir en concert un de ses quatre ? »
Céline lui sourit doucement et hocha la tête.
« C’est gentil de ta part, en tout cas, ça me fait super plaisir. » lui dit-il doucement.
Il avait rougi, et Céline soupçonnait une grande timidité. Elle n’arrivait pas à croire qu’un rocker puisse être si doux.
« Je t’enverrai ta place pour le concert de mercredi si tu veux… » Lui proposa-t-il
Céline répondit affirmativement. Elle ne sortait jamais, cela lui ferait du bien de se retrouver dehors une fois.
« Tu sauras y aller je pense…c’est pas très loin de toute façon, et Helsinki n’est pas très grand… Tu te retrouveras facilement, mais je te donnerais tout de même un plan. »
Il sourit, puis se saisit de l’assiette de petits gâteaux et l’emporta dans le salon pendant que Céline achevait de préparer le café, toute tremblante, l’image des yeux d’Aki encore gravé dans sa tête, la gorge nouée et le cœur battant à tout rompre…Elle ne comprenait pas ce qui lui arrivait. Respirant un grand coup, elle se décida finalement à apporter le café.
Elle rejoignit le groupe dans la pièce principale, servit la boisson et s’assit. Les discussions allèrent bon train, Aki ne connaissant que peu Elena fit sa connaissance en engageant la conversation avec Pauli, Eero et la colocataire de Céline. Cette dernière était assise silencieusement aux côtés de Lauri.

Chapitre 5


Leurs regards se croisèrent. La jeune fille fut frappée par la couleur des yeux du chanteur. Verts, purs, et si envoûtants… Lauri quand a lui, n’avait jamais vu d’aussi beaux et sombres yeux que ceux de Céline. Un dialogue muet s’engagea, par le biais de leur regard. Céline fut parcouru d’un frisson, les yeux de Lauri reflétaient parfaitement son état d’âme, ses pensées… Elle lisait dans ses yeux comme dans un livre ouvert… Le charme fut rompu par le téléphone de Céline qui sonna. Elle se précipita dans sa chambre pour répondre, un peu énervée; c’était son père, voulant avoir de ses nouvelles, savoir ce qu’elle faisait, et quand comptait-elle revenir en France. Céline rassura son père sur ses activités et sa santé, mais ne put rien lui assurer quand à son retour en son pays natal. Ayant raccrochée elle s’apprêta a sortir de sa chambre, lorsque la porte s’ouvrit et que Lauri entra. Il referma délicatement la porte derrière lui et regarda Céline, un éclair malicieux dans son regard.
« Que…qu’ est-ce que tu fais là ? » Le questionna la jeune fille
Le jeune chanteur ne dit rien, s’approcha d’elle et s’assit tranquillement sur son lit. Il tapota la place à ses côtés, invitant Céline à s’asseoir. Ce qu’elle fit.
« Aki t’a invité au concert de mercredi… commença-t-il
-Oui…
-Bien…je voulais savoir…si tu…tu voudrais nous rejoindre dans les coulisses après, et que…ensemble on se ballade dans Helsinki… proposa-t-il timidement, choisissant soigneusement ses mots et expressions.
-… Oui…si tu veux… »
Murmura-t-elle après avoir longuement hésitée.
Lauri sourit, puis il posa sa main sur celle de Céline, qui rougit et frémit délicieusement. Le jeune homme pressa délicatement la main de la jeune fille, puis ils se levèrent tous les deux et rejoignirent les autres dans le salon.

La soirée prit bientôt fin. Céline et Elena raccompagnèrent les quatre garçons en bas de l’immeuble de pierre de taille dans lequel elles habitaient. Les quatre garçons embrassèrent et serrèrent chaleureusement Elena dans leurs bras. Puis se fut au tour de Céline. Eero et Pauli l’embrassèrent en la remerciant pour le repas, Aki l’embrassa et la serra délicatement dans ses bras. Elle frémit, Céline aurait tant voulut ne jamais quitter cette étreinte si douce… Quant à Lauri, il la serra fort contre lui, ce qui eu pour effet, étrangement, de la faire sourire.
« Au revoir ! » furent les derniers mots, prononcés en cœur par les deux groupes, se saluant d’une main et s’éloignant de l’autre.
Les deux jeunes filles restèrent un instant dans le froid et le silence de la nuit enveloppant la ville endormit, avant de remonter dans leur appartement. Elles débarrassèrent la table, firent la vaisselle, puis chacune fit sa toilette et gagnèrent leur chambre, sans un mot.
Cette nuit, Céline rêva des deux hommes qui avaient marqués sa journée : Aki et Lauri. Elle sentit leur étreinte en rêve et entendis leur voix dans un songe…

_________________
°~Céline la schtarbée (et fière de l'être) ~°

Merci ma letiii


The Rasmus au pouvoir !!!!!

Aki je t'aime !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céline
Web-trotter
Web-trotter
avatar

Nombre de messages : 252
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Re: Une vie...   Sam 8 Avr - 20:58

Chapitre 6


Les jours passèrent rapidement jusqu’à mercredi. Céline était survoltée et nerveuse. Elle ne trouva son calme que l’après midi, lorsqu’elle alla dans le parc jouer de la basse. Certes, le temps était un peu nuageux mais il faisait bon; Céline sentait sa nervosité diminuer à mesure qu’elle jouait et entrait dans sa musique. Ce fut presque à contre cœur qu’elle se décida à rentrer et se préparer. Elle avait prévu de partir quelques heures à l’avance pour pouvoir prendre son temps, et flâner un peu. Elle se vêtit d’un chemisier noir collant et d’une jupe noire simple, un rapide cop de crayon noir, et la voilà dans la rue avec pour bagage, son billet dans la poche de son chemisier. Il lui fallut une demi heure pour parvenir à la salle de concert, et elle eut tout le loisir pour aller regarder les boutiques de musiques de l’avenue. Elle revint 2 heures avant le début du concert, et put ainsi être au premier rang, à quelques mètres de la scène.


Aki regarda par la fenêtre de la voiture qui les emmenait, lui et son groupe, à la salle de concert. Les petites ruelles qu’ils étaient contraints d’empruntés pour ne pas croiser les fans en folie, étaient baignées de soleil et reflétaient parfaitement tout le charme d’Helsinki. La voiture stoppa devant l’entrée des artistes, et le quatuor descendit, s’empressant de pénétrer dans la salle. Juste une heure pour revoir quelques points, puis ils passeraient quelques temps en back stage avant de retrouver leur public.
Lauri prit Aki par le bras, et tous deux entrèrent dans la salle. Aki partit aider les techniciens à installer sa batterie tandis que Lauri s’asseyait et restait ainsi, pensif tandis que les trois autres réglaient leurs instruments. Il pensait à Céline, espérait qu’elle viendrait aujourd’hui. Lauri était attristé, car depuis lundi, il avait rompu avec Paula, sa petite amie. Cette dernière n’avait pas supporté le fait que Lauri soit si loin d’elle pendant si longtemps. Elle l’avait donc contraint de choisir entre elle et son groupe. Il avait pourtant essayé de la raisonner, mais que dire à une femme en manque de son homme ? Aussi avait-il décidé d’arrêter là. Le jeune chanteur soupira tristement, des larmes lui vinrent aux yeux, mais il les empêcha de couler. Il se devait d’oublier ceci et de se concentrer sur son concert. Aki aperçu Lauri, il fut attrister de voir son meilleur ami dans cet état, et décida qu’une fois la batterie installée, il irait le voir pour lui parler.
Lauri se morfondait lorsque le jeune batteur s’assit à ses côtés et posa sa main sur son épaule.
« Sa va pas ? » Questionna Aki
Lauri leva vers son meilleur ami un regard si plaintif qu’Aki n’eut besoins d’aucune paroles pour comprendre que sa n’allait pas.
« -Qu’est-ce qui t’arrive? On n’a pas put se parler ces derniers jours… Qu’ est-ce que tu as ?
-Bah, trois fois rien. Soupira Lauri
-Te moques pas de moi, sa se voit que sa va pas Lintu. »

Lauri se prit la tête dans ses mains et soupira, il regrettait amèrement son geste, mais il avait besoins de parler, de dire tout ce qu’il avait sur le cœur, et Aki était la seule personne en qui il avait entièrement confiance. Il poussa un long sourire, puis se confia à son meilleur ami
« C’est finit avec Paula. On a rompu lundi…elle voulait que j’abandonne le groupe pour elle… Ça faisait déjà plusieurs mois que sa traînait depuis la tournée en fait… et quand je lui ait dit que le groupe était tout pour moi… elle m’a dit que sa servait à rien de continuer si je ne restait pas à ses côtés… »
Aki ne dit rien tout le long des confessions de son ami. Il l’écouta attentivement.
« -Tu regrettes. Tu penses que t’as eu tort n’est-ce pas ?
-Ouais…je m’en veux à mort… en fait, tout ce qu’elle voulait c’était une relation normale… Et moi j’ai tout foutu par terre…
-C’est pas de ta faute Lauri, t’as même bien fait de rompre.
-Comment ça ?
-Si Paula t’aimait vraiment, elle aurait compris que tu as tes obligations, que ton groupe c’est une partie de ta vie et ton métier.
-Mais on est bien resté ensemble 8 mois… le coupa Lauri
-Ouais…mais peut-être que son idée a fait son chemin entre temps. »

Aki se leva, puis regarda un instant Lauri pour finalement lui poser une main affectueuse sur la tête.
« Allez Lintu, on va devoir y aller … »
Au fond de lui, Aki espérait que Lauri retrouverait bonne humeur rapidement…
Ils partirent en back stage tous les deux. Lauri se sentait mieux, et il eut ainsi tout le loisir de se préparer mentalement au concert.

Chapitre 7


Céline attendait sagement la fin de la première partie. Leur musique l’énervait plus qu’autre chose, et elle n’attendait que de voir ses nouveaux amis. Finalement, le groupe partit sous les sifflets du public. On patienta a nouveau…puis d’un coup, la salle fut plongée dans le noir… Céline regardait la scène, elle entrevit des ombres, puis la lumière fut et The Rasmus apparut dans toute sa splendeur. Du fait qu’elle se soit placé au milieu de la première ligne, Céline avait à sa gauche Pauli, avec derrière lui Aki, et à sa droite, Eero. Devant elle, un pied de micro… Les premières notes s’égrenèrent, et Lauri fit son entrée en scène. Les cris, déjà fort, enflèrent encore. Les jeunes filles à ses côtés tendirent leurs mains, crièrent le nom du jeune chanteur… Céline n’avait jamais vu ça. Elle osa alors lever les yeux vers Lauri. Il était vêtu d’une chemise blanche, un pantalon, une cravate et un bonnet noirs. Elle sourit, puis porta son attention vers les autres membres. La chanson, elle la reconnut était celle que les quatre garçons lui avait jouer lorsqu’ils étaient venus dîner. Elle regarda Aki, il frappait énergiquement sur sa batterie, levant de temps en temps les yeux. Céline le regarda intensément, il leva son regard et leurs yeux se croisèrent. Il lui sourit, puis replongea dans son morceau.
Lauri cherchait Céline des yeux, il ne la voyait pas, et cela l’inquiétait… Il commença à chanter, sa voix était un peu tremblante. Devant lui, des filles, complètement folles, chaque fois qu’il s’approchait du bord de la scène, elles hurlaient. Le jeune homme continua de chanter, fouillant la salle du regard… Il croisa les regards de ses fans, une avait les mêmes yeux que Paula, bleu foncés, il en eut les larmes aux yeux et sa voix trembla anormalement. A la fin de la chanson, il alla vers le fond de la scène, et tourna le dos à son public, il était face à Aki, mais dos à Céline, sans qu’il sache qu’elle était là.
La jeune fille regardait Lauri évoluer sur scène, lorsqu’elle l’entendit chanter de sa voix grave et douce, elle eut un frisson délicieux. Elle accompagna la musique, sans quitter les quatre membres du regard, les regardant chacun à leur tour. Elle aimait particulièrement leur musique. Aki sortit la tête de sa batterie et lui adressa un petit signe de la main au quel elle répondit. Céline leva timidement les yeux vers Pauli. Il la regarda un instant, puis lui sourit, il la reconnaissait. La jeune fille attendit la suite.
Lauri était à présent assez près d’Aki pour lui parler, bien que la batterie les sépare.
« - T’as vu, elle est pas venue. Déclara le jeune chanteur déçut
- Qui ça ? Et t’en fait une tête, qu’ est-ce qui t’arrive ?
- Ben Céline… Rien, je pense à Paula.
- Mais t’es aveugle ou quoi ? Elle est là juste devant ton pied de micro ! Et arrête de penser à Paula, concentres toi un peu sur le concert … Tu vas finir par oublier ton texte. Le rappela à l’ordre le jeune batteur
- Ouais… »

Lauri se retourna et s’approcha de son pied de micro, regarda dans la fosse où le public était massé. Il chercha longuement avant de se reporter sur le tout premier rang, ce qui lui permit de croiser de sombres et magnifiques yeux… Il les reconnut immédiatement, ils appartenaient à Céline. En effet, lorsqu’il entreprit de détailler du regard la personne, il reconnut la jeune fille. Il lui donna son plus beau sourire, au quel elle répondit par un clin d’œil. Lauri se sentit alors envahit d’une force nouvelle; il fixa son micro sur le pied, prit une inspiration et s’adressa à son public.
« Bonsoir tout le monde ! Vous allez bien ? »
Les cris enthousiates des fans lui répondirent. Il sourit et regarda Céline, elle souriait également.
« Vous êtes prêt? Alors allez-y ! Dansez et sautez ! »
Il prit le micro et partit en même temps que la musique, sautant comme porté par sa mélodie. Les accords arrivèrent, puis la musique, la même qu’ils avaient joué à Céline lors de leur rencontre. Secouant la tête au rythme des basses et des rythmes de batterie, le jeune chanteur attendit la fin de l’introduction avant de commencer à chanter. Sa voix vibrait, on sentait qu’il prenait plaisir à chanter à présent, sa joie se lisait sur son visage, et Céline put le lire maintes fois dans ses yeux.
La jeune fille laissait aller sa joie, un doux sourire se dessinait sur son visage, lui donnant un ton adorable. Elle regarda Lauri se démener comme un beau diable sur la scène, ce qui eut pour effet de la faire rire.
Les chansons se succédèrent, Lauri les annonçait au public, mais pendant l’une nommée Not Like The Other Girl, il regarda intensément Céline aussi bien lors de son annonce que pendant toute la chanson. La jeune fille ne le quitta pas des yeux une fois la douce mélodie entamée. Elle se laissait emporter par la musique, se balançant lentement au rythme de la mélodie. Lauri regardait Céline, il ne la quittait pas des yeux, captant chaque signe dans son regard, chaque émotion, et il les transformait dans sa voix, les adaptaient à la chanson…ce qui en faisait tout son charme. Plusieurs jeunes filles, dans la fosse, fondirent en larmes sous l’impact de l’interprétation du jeune homme, elle était sensible, sincère, juste et extrêmement touchante. Lors du dernier accord, il sourit mélancoliquement à Céline, puis la lumière s’éteignit et le premier rappel eut lieu, vint ensuite un second, auquel la jeune fille ne put assister, un vigile l’emmena en coulisse, et la fit patienter, elle entendit la fin du concert, se désolant de ne pas avoir put prévenir son ami.
Le jeune chanteur, au moment du dernier salut, s’aperçut que Céline avait disparut, il en fut légèrement inquiet, ne sachant pas où elle pouvait être. Lorsqu’il regagna sa loge, un vigile lui indiqua que la personne qu’il avait demandé de faire venir attendait. Lauri fut rassuré, c’était Céline, il en était certain. En hâte, il prit une douche, se changea puis alla chercher les autres membres de son groupe. Aki ayant eu vent de la venue de Céline, il s’était très vite préparé, et lorsque le chanteur arriva, il vit la jeune fille en compagnie du jeune batteur, occupé à discuter.
« -Alors ça t’as plut le concert?
-Oui, j’ai adoré. Déclara la jeune fille un large sourire aux lèvres
-Tant mieux.»
Dit Aki avec un clin d’œil.
Céline lui sourit à nouveau, puis elle tourna la tête et aperçut Lauri. Ils se saluèrent.
« -Le concert t’as plut?
-Oui, beaucoup.dit-elle les yeux brillants.
-Heureusement. Bon, on discute un peu avec la bande, et après on va se balader ?
-Ça marche. »

Le jeune chanteur lui sourit, puis ensemble, ils attendirent l’arriver des deux autres membres, discutant de la pluie et du beau temps, les heures passèrent, puis une ravissante jeune fille arriva, et se jeta dans les bras d’ Aki. La scène qui suivit, Céline ne préféra pas la regarder, elle baissa la tête, et ne dit plus rien. Lauri continuait de parler avec Eero et Pauli lorsqu il s’aperçut du comportement de Céline. Il lui posa sa main sur son épaule.
« -Sa va? Lui demanda-t-il doucement
-Oui, ne t’inquiète pas… le rassura-t-elle
-Je sais pas…tu fais une tête…c’est à cause d’Anna ?
-Qui ?
-Ben la copine d’Aki. Lui répondit le jeune chanteur en lui désignant la jeune fille qui venait d’embrasser Aki
-Oh…heu…non…pas du tout…j’essaie de me remémorer le concert.
»Fit la jeune fille gêné.

_________________
°~Céline la schtarbée (et fière de l'être) ~°

Merci ma letiii


The Rasmus au pouvoir !!!!!

Aki je t'aime !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céline
Web-trotter
Web-trotter
avatar

Nombre de messages : 252
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Re: Une vie...   Sam 8 Avr - 21:02

Chapitre 8


Au fond d’elle-même, Céline sentait son cœur se nouer, ses entrailles firent un nœud. Elle se sentait extrêmement mal, non pas qu’elle soit malade, mais plutôt qu’elle se sente mal vis-à-vis du jeune batteur… Qu’avait-elle…elle se le demandait elle-même…Ce mélange de désespoir et de joie…sans comprendre comment elle put ressentir un tel sentiment…car…n’était ce pas un peu d’amour qui la rattachait à Aki?
Lauri ne préféra pas répondre, il ne savait pas ce qui ne tournait pas rond chez Céline, mais préféra ne pas se poser de question. Aki vint finalement leur souhaiter une bonne nuit, et il partit finalement en compagnie d’Eero et Pauli, ayant décidé de rentrer en même temps que leur camarade. Enfin seul avec la jeune fille, Lauri lui prit doucement le bras.
« Tu viens ? »
Céline hocha la tête, et laissa Lauri prendre son bras, ils sortirent ainsi dans la rue. Le froid était mordant, une bise soufflait, et des larmes ne tardèrent pas à paraître dans les yeux de Céline. Mais était-ce vraiment le froid et le vent qui les faisait couler ? Lauri tourna la tête et s’aperçut du malheur de la jeune fille. Il ne dit rien, et lentement, chercha sa main. Céline, au moment où ses larmes coulaient, avait l’esprit occupé par la scène qui s’était déroulée précédemment sous ses yeux…Elle pleurait en silence, sans un sanglot… C’est alors qu’une main, timide se posa sur la sienne. Ne réfléchissant pas, la jeune fille la prit et la serra tendrement. De son autre main, elle essuya les larmes qui coulaient sur son visage. Puis, elle osa enfin tourner la tête vers la personne qui lui tenait la main…Lauri. Elle ne put réprimer un triste sourire. Le jeune homme l’aperçut et se demanda s’il avait bien fait… Il appréciait énormément Céline, peut-être comme amie, peut-être comme sœur…ou autre chose…il ne le savait pas trop… Un sentiment étrange, mais si doux, étreignait son cœur. Il ne supportait pas de voir Céline pleurer, il eut tout donné pour trouver la cause de ces larmes, et les sécher. Mais le jeune chanteur étant trop timide, il se contenta de doucement entrelacer ses doigts à ceux de la jeune fille et, avec son pouce, de lui caresser furtivement la main.
C’est ainsi que les deux jeunes gens marchèrent dans les rues d’Helsinki, sans but précis. Lauri marchait, il ne savait pas trop où il pouvait aller, et à cette heure, plus aucun bus ne circulait.
« Je te raccompagne chez toi à pied ? » murmura-t-il à l’oreille de la jeune fille
Elle répondit par un oui encore étranglé par les larmes. Doucement, il la prit par les épaules; d’instinct, la jeune fille se serra délicatement contre lui, cet homme, seule source de vie dans ces rues vides, glacés et noires, seule source de présence contre elle, la rassurant. Céline ferma les yeux, c’était étrange… Elle ne ressentait pour Lauri que de l’amitié (du moins, elle le pensait) et pourtant, elle se laissait aller, le bras du jeune homme autour de ses épaules, elle serrée contre lui. Si on connaissait les deux personnages, et les sentiments que l’un ressentait pour l’autre, tout deux désignant ce sentiment comme amitié, on se rendait compte de la bizarrerie que formaient ces deux jeunes gens, à traîner si tard, ainsi enlacés… Étrange, et pourtant si émouvant…
Ils marchaient silencieusement, Céline, progressivement, n’avait plus la gorge si nouée par les larmes. Lauri semblait jouer l’effet d’un calmant sur elle. Tout à coup, le jeune homme entraîna la jeune fille sous un porche, la mit face à lui, la tenant par les épaules, et la regardant tristement. Les rayons de la lune se glissaient sous le porche de pierre où ils s’étaient arrêtés, diffusant une lumière douce et argentée. Les particules de lumière semblaient jouer dans les cheveux de la jeune fille, puis éclairaient partiellement son visage avant d’aller illuminer celui du jeune chanteur.
« Céline…que t’arrive-t-il? Pourquoi est-ce que tu pleures ? » Demanda-t-il désespérément
La jeune fille baissa les yeux, n’osant affronter le regard de son compagnon, elle le sentait posé sur elle, insistant, triste et empli d’incompréhension.
« -Répond moi ! Céline ! S’il te plait, dit moi ce qu’il ne va pas.
-…Mais…rien…je te jure…c’est…c’est le vent…et le froid… se justifia la jeune fille, hachant ses phrases au rythme de sa respiration saccadée.
-Non…ne me mens pas… »

Il glissa délicatement l’une de ses mains sous le menton de Céline et lui releva doucement la tête. Ses yeux fixèrent longuement ceux de la jeune fille… Un contraste étonnant naquit, ceux de Lauri étaient empreint d’un mélange de plusieurs sentiments alors que ceux de Céline n’en portaient qu’un…le désespoir. Il savait qu’elle lui cachait quelque chose à propos d’une personne ou d’une chose, mais lui ne supportait pas de la voir malheureuse.
Sous le regard du jeune homme, Céline ne put résister, elle lui avoua tout.
« -Je…je sais pas…en voyant Anna, je me sentais si mal…j’ai…je sais même pas pourquoi ! Hoqueta-t-elle
-Calme-toi…lui chuchota Lauri
-Mais…je suis…calme ! Murmura-t-elle au bord du sanglot
-J’en ai pas l’impression… »

Lauri maintint son regard dans celui de Céline, un sentiment étrange lui serra douloureusement le cœur, peut-être le fait que Céline s’intéresse plus à Aki qu’à lui, le fait qu’elle soit malheureuse à cause de son meilleur ami…ou tout simplement le fait qu’il ne puisse rien contre sa tristesse et ses larmes. Un soupir de désespoir lui échappa, finalement, il attira la jeune fille contre lui. Céline se réfugia dans ses bras, fermant les yeux et frissonnant de froid. Il la serra délicatement, sentant contre lui cette créature qui paraissait si frêle maintenant… Il sentait sa tête posée sur son épaule, ses épaules se soulevant et s’abaissant à une cadence qui recommençait progressivement à être régulière. Lauri posa une de ses mains sur les cheveux de la jeune fille, et de l’autre, continuait de la serrer contre lui. Il ferma les yeux, posa délicatement sa tête contre celle de Céline et ne dit plus un mot. La jeune fille se sentait mieux, cette étreinte la rassurait tellement, la ramenait à la vie, la vrai, celle qu’elle devait maintenant affronter. Elle sentit la tête de Lauri contre la sienne, et ne résistant plus, elle passa un de ses bras autour du coup du jeune homme, tourna lentement sa tête et l’embrassa sur la joue. Elle ferma les yeux, espérant que ce partage de sentiment durerait longtemps, même s’ils n’échangeaient que de l’amitié, elle se sentait préservée.
Finalement, elle se dégagea doucement des bras de Lauri, et lui sourit.
« Je pense qu’on ferait mieux de se dépêcher…sinon Elena va s’inquiéter » murmura-t-elle timidement.
Le jeune chanteur acquiesa de la tête, puis ils repartirent, à nouveau main dans la main, marchant un peu plus vite, pour parvenir rapidement chez la jeune fille et pour se réchauffer.
Lorsqu’ils arrivèrent devant l’immeuble en pierre de taille dans lequel la jeune fille logeait, les deux jeunes restèrent un instant muet, le lien de leur mains ayant été rompu, puis finalement, Céline s’approcha de Lauri, entoura son cou de ses bras, et lui déposa un baiser sur la joue. Au moment où elle amorçait son mouvement pour reculer et rentrer chez elle, les bras du jeune homme l’entourèrent, et ses lèvres vinrent effleurer son cou avant d’y déposer un doux baiser. Elle frissonna, puis le jeune homme la lâcha, Céline gagna son immeuble, ouvrit la porte, se retourna, sourit à Lauri
« Merci beaucoup ! » lui dit-elle avec un signe de main.
Puis elle disparut dans l’obscurité de l’immeuble. Le jeune homme resta là quelques instants, un sourire sur le visage, puis il s’en retourna chez lui, d’un pas rapide.
Une fois dans son appartement, la jeune fille fut assaillit par Elena qui lui sauta littéralement dans les bras
« -Tu m’as fait une de ces frousses ! Je savais pas où tu étais, j’avais pas ton numéro de portable, Pauli et Eero n’ont pas su me dire où est-ce que tu te trouvais, j’ai…
-C’est bon Elena…je suis là maintenant, sa va. La coupa et calma Céline
-Oh lala…si tu savais comment j’ai eu peur Céline !
-J’étais avec Lauri…t’inquiètes plus, c’est bon.»

La jeune française regarda attentivement sa colocataire, ses yeux étaient rougis, elle tremblait encore. Alors, elle la serra dans ses bras, geste auquel Elena n’était pas habitué de la part de Céline. Elle laissa la jeune fille la rassurer, puis lui sourit, visiblement très soulagée. Céline lui redonna son numéro de téléphone portable, puis elles allèrent se coucher.
Épuisée, Céline se dévêtit rapidement, revêtit ses vêtements de nuit, se glissa dans les draps et s’endormit immédiatement, pensant à Lauri.

_________________
°~Céline la schtarbée (et fière de l'être) ~°

Merci ma letiii


The Rasmus au pouvoir !!!!!

Aki je t'aime !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céline
Web-trotter
Web-trotter
avatar

Nombre de messages : 252
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Re: Une vie...   Sam 8 Avr - 21:03

Chapitre 9


La nuit fut agitée pour la jeune fille, elle se réveilla plus d’une fois, en larmes, la scène d’Aki et sa petite amie, Anna, la hantant littéralement. Chaque fois, elle s’essuyait les yeux, soupirait, puis il lui semblait sentir la présence de Lauri auprès d’elle, son étreinte, si douce et rassurante, et elle se rendormait, songeant au jeune homme.
Le matin, de gros cernes étaient présents sous ses yeux, Elena le remarqua, mais ne posa pas de question, elle-même était très fatiguée, la peur de la veille la tenait encore lorsqu’elle s’était mise au lit, et elle avait eu énormément de mal à trouver le sommeil. Elle soupira, mais déjeuna en hâte et partit travailler. Céline ne prit pas la peine de manger, elle rangea l’appartement, puis se prépara à aller travailler.

Son patron ne la reconnut pas, la jeune fille qui d’habitude lui adressait un sourire, semblait si épuisée, à bout, qu’il eut pitié d’elle.
« Mademoiselle, vous désirez une journée de congé ? »
Céline le remercia, mais refusa sa proposition. Elle se traîna jusqu’à son rayon, traversant les grandes allées du disquaire, le plus gros d’Helsinki. Étrangement, une table avait été préparée non loin de son comptoir, quatre chaises y étaient alignées, derrière, un cadre, encore vide, annonçait qu’une affiche y serait accrochée. Voyant son air perdu, un de ses collègues vola à son secours :
« -Tu cherches peut-être à savoir pourquoi tout ça est ici…
-Ouais…répondit la jeune fille
-On va recevoir le groupe de rock le plus connut d’Helsinki pour une séance de dédicace inédite à l’occasion de la sortie de leur nouvel album, et comme tu es responsable du rayon rock…
-Je suis chargée du confort de ces messieurs et en même temps des clients, c’est ça ? Le coupa Céline
-Tu as tout compris. Et le patron aimerait que tu portes une tenue un peu plus normale, pour une fois t’auras pas l’uniforme, juste des vêtements normaux et ton badge…
-Et ils viennent quand ?
-Vers…14h00, si j’ai bien lut les affiches à l’entrée. »

Puis, haussant les épaules, il retourna s’occuper de ses clients.
« Des affiches? A l’entrée ? » S’étonna mentalement la jeune fille
Était-elle si fatiguée au point de ne pas avoir vu ces affiches ou n’avait-elle pas fait attention du tout ? Elle se le demandait… En prévision de la venue des rocks star, elle rangea soigneusement son comptoir ainsi que les rayons de disques, bien qu’elle fût aidée par son unique collègue, mais qui prenait son après midi. Après plus de 2 heures de travail, elle s’assit finalement sur son siège et souffla un peu, le temps de faire le bilan :
-Sa collègue ne serait pas là pour l’aider, elle devra donc gérer les célébrités en même temps que ses clients
-Elle avait exactement 1 heure pour manger, enfiler une tenue plus convenable et revenir pour accueillir les rockers, sachant qu’il était 12h30, que sa pause serait dans 15 minutes, qu’elle mettait le même temps pour rentrer chez elle et le même temps pour revenir, il lui restait donc une demi-heure pour prendre son repas et se changer.
-Elle devrait rester plus longtemps après son travail pour ranger…
Céline arrêta là la liste de ses soucis, ne voulant pas continuer à les allonger, elle poussa un long soupire, se passa la main dans ses longs cheveux et regarda d’un air absent les rayons remplis de disques…son royaume en quelques sortes. Elle avait mit du temps avant de connaître l’emplacement de chaque série, de quelques groupes référentiels, et encore, parfois, elle avait besoins de se servir de son ordinateur, répertoire où étaient minutieusement classé toutes les informations des groupes et des disques qu’ils avaient enregistrés. Un visiteur la sortie de ses souvenirs, elle lui indiqua poliment le rayon, et regarda furtivement l’horloge. Il ne lui restait plus que 5 minutes avant sa pause. Elle rassembla ses affaires, qui se résumaient en fait à son sac et un blouson chaud, qu’elle posa sur sa chaise. Elle alla prévenir sa collègue de son départ, puis dès que l’heure arriva, elle enfila précipitamment son blouson, prit son sac, et sortit rapidement du magasin. Elle marchait d’un pas certes léger, mais rapide car elle n’avait aucun temps à perdre.
Une fois chez elle, son déjeuner fut rapide, Elena lui avait gentiment tout préparé, elle put ainsi prendre le temps de manger quelque chose de consistant, elle fila ensuite se préparer, enfila un corset noir, lacé sur un bout de tissu violet foncé avec de longues manches en tulle pendante de chaque côtés auquel elle joignit une longue jupe noire toute simple en velours parsemé de bout de tulle noirs également. Son regard tomba sur le miroir de la salle de bain, et elle fut surprise de voir sa tête, une figure blanche, sans expression. La jeune fille s’empressa de relever ses cheveux qu’elle accrocha en demi chignon, puis elle s’occupa un peu de son visage, un bout de rouge sur les pommettes, un coup de crayon noir sur les yeux et un peu de fard à paupière blanc pailleté, en quelques minutes elle fut prête, la jeune fille regarda l’horloge…HORREUR ! Elle n’avait pas vu l’heure passer, il ne lui restait que 10 minutes pour se rendre chez le disquaire. Elle prit son sac, ferma soigneusement la porte à clef, puis se précipita dans la rue, dévalant comme une furie les marches de l’escalier, et marchant le plus vite qu’elle put. Elle s’en voulait d’avoir autant traîné… Son chef n’allait pas être content…depuis les deux ans qu’elle travaillait là bas, elle n’avait jamais été en retard…sauf peut-être cette fois-ci…l’angoisse la tenaillait, la fatigue puisait inexorablement dans ses forces, et le stress lui tordait les entrailles, finalement, après un temps qui lui parut une infinité, bien qu’elle connaisse le chemin, elle parvint au disquaire, ne prêtant pas plus attention aux affiches, elle entra en coup de vent, rangea rapidement ses affaires dans son comptoir, et respira un grand coup, les mains appuyées sur le marbre du bureau, , une mèche de cheveux vint lui couvrir un œil, elle la repoussa prestement, puis vit son reflet dans le marbre, certes un peu déformé, mais visible. Sa course folle lui avait valu de lui redonner un peu de couleur, sa coiffure était un peu défaite, mais cela donnait un certain charme, la mèche de cheveux pendait sur le côté, et quelques autres cheveux dépassaient. Elle les remit rapidement en ordre, puis regarda l’heure, il lui restait 10 minutes avant l’arrivée des rocks stars, elle s’assit sur son siège, soupira, et regarda la table, au même moment, sa collègue vint la voir.
« Voila !!! J’ai rangé les nouveaux albums, et puis, pour t’épargner de leur servir un peu de bonniche, je leur ai préparé de l’eau, les marqueurs…J’ai mis l’affiche…Je peux y aller? »
La jeune fille qui parlait à Céline n’avait guère plus de 18 ans, mais elle était extrêmement amicale, Céline sourit, et hocha la tête.
« Merci ! Et ça te va super bien tes vêtements ! »
Elle sourit puis regarda la jeune fille partir. Le stress la tenait encore. Plusieurs personnes arrivèrent, gentiment et avec le sourire, Céline les dirigea vers le rayon qu’ils désiraient; une fois les clients dispersés, elle se leva et se décida à aller voir qui allait venir dédicacer leurs albums… Le choc fut terrible… L’affiche était composée d’un fond blanc cassé jaune, dessus…quatre jeunes hommes, bruns, et charmant, celui au premier plan avait les cheveux relevés par du gel, et maintenus en sorte de pique…Des trois autres, l’un portait des lunettes noires, rectangulaires, ses cheveux étaient bruns, coupés court sans trop l’être… le second était un peu bedonnant…une petite barbe, des cheveux longs…Quand au dernier, immense, il regardait avec une sagesse hors norme… En gros, en haut de l’affiche, un logo annonçait ces mots : The Rasmus… Plusieurs cris déchirèrent l’atmosphère, la jeune fille se retourna pour voir les fans massés contre les barrières qui ne devaient s’ouvrir qu’une fois les rockers arrivés, mais Céline avait retrouvé sa pâleur, allait-elle pouvoir affronter Aki? Elle se le demandait, la rumeur de la foule enflait, la jeune fille ne comprenait pas pourquoi, tout à coup, une main s’abattit sur son épaule, et la jeune fille sursauta en faisant volte-face.

_________________
°~Céline la schtarbée (et fière de l'être) ~°

Merci ma letiii


The Rasmus au pouvoir !!!!!

Aki je t'aime !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céline
Web-trotter
Web-trotter
avatar

Nombre de messages : 252
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Re: Une vie...   Sam 8 Avr - 21:05

Chapitre 10


Lauri regardait le paysage défilé à travers la vitre de la voiture qui les emmenait vers le magasin de disque où ils devaient se présenter pour une longue séance de dédicace, à côté, Aki téléphonait à Anna, Pauli et Eero discutait ferment du nouvel album.
Le jeune chanteur soupira et regarda sa montre, 13h55... Encore cinq minutes et ils seraient face à leurs nouveaux fans. Lauri appréhendait un peu cela, les nouveaux fans. Dans un violent coup de frein, la voiture stoppa, la porte s’ouvrir, et des agents de sécurité les enjoignirent de sortir rapidement. La foule amassée devant le disquaire se mit à hurler à leur passage, le jeune homme adressa un signe de main, tendit qu’Aki raccrochait et que les deux autres se dépêchaient de gagner le magasin. Lauri s’éternisa un peu devant la foule, souriant, puis finalement, il entra dans la grande boutique. La voix de son meilleur ami l’interpellant l’arracha à l’admiration des fans, il rejoignit le batteur, celui-ci lui montra une silhouette tremblante devant leurs table, cette silhouette, Lauri l’aurait reconnu entre mille, il s’en approcha discrètement par derrière, les fans crièrent, la jeune femme se retourna pour regarder les fans, le jeune homme se glissa derrière elle, les cris augmentèrent, et il abattit sa main sur l’épaule de la jeune fille.
Céline fit volte face en sursautant, et se retrouva plongée dans des yeux d’un vert si envoûtant…un vert qu’elle connaissait… Elle réprima un cri de surprise, et plaqua sa main devant la bouche. Lauri eut un sourire amusé.
« -Ben alors, tu fais quoi ici miss? Rigola-t-il
-Je travaille ici…dit-elle une fois sa surprise passée, me dit pas que vous êtes venus dédicacer…
-Bah…si…lui répondit le jeune homme, bien que la question de la jeune fille paraisse stupide.
-Ah… »

Céline paraissait complètement perdue, Lauri éclata de rire, puis la serra dans ses bras, la jeune fille vit tous les flashes d’aluminium crépiter.
«- Lauri…pour ton image non? Lui murmura-t-elle
-Je m’en fiche… »

Il lui planta une grosse bise sur les joues, et lui sourit tendrement. Elle rougit, puis le jeune homme la détailla du regard, elle était si mignonne dans ces vêtements…étrangement il la trouva belle... Elle lui adressa un magnifique sourire, puis ensemble ils rejoignirent le reste du groupe. Céline fut chaleureusement saluée par Eero et Pauli, qui étai apparemment ravis de la revoir, mais la jeune fille était de plus en plus nerveuse, elle hasarda un regard vers Aki, celui-ci était occupé à regarder l’affiche et à sourire. Le cœur de Céline se serra, elle aurait tant aimé qu’il lui sourie ainsi…
« Bon…c’est pas tout, mais je crois que vous feriez mieux de vous installez avant que vos fans arrivent. » dit la jeune femme au quatuor.
Tous hochèrent la tête, puis s’installèrent sur les chaises, et Céline retourna à son comptoir après leur avoir souhaité un bon courage. Elle n’avait pas adressé la parole à Aki, lui non plus d’ailleurs… Curieusement, une fois assise, elle ne put que se rendre à l’évidence de son vrai sentiment pour le jeune batteur, elle l’aimait, et cela la rendait tellement malade… Elle tourna la tête vers la table où les quatre amis étaient installés et vers laquelle les admirateurs hystériques se précipitaient en courant, et s’étonna de voir qu’Aki se trouvait sur l’extrême bord, le plus près d’elle. Elle eut un triste sourire, puis détourna sa tête, la posa sur sa main et regarda d’un œil critique ses rayons débordant de disques…
« Faudrait penser à recommander des albums des groupes locaux, y en a presque plus… » Pensa-t-elle
En effet, le rayon de rock, métal et hard rock finlandais se trouvait à moitié vide.
La jeune fille attrapa un morceau de papier, et se dirigea vers le rayon en question pour dresser une liste des noms de groupes dont le disquaire n’avait plus d’albums. Elle les releva rapidement :
- His Infernal Majesty ou HIM
- Lullacry
- Nightwish
Elle revint à son bureau, son regard tomba malgré elle sur le jeune batteur, au même moment, il tourna la tête vers elle. La jeune fille se figea, elle détourna vivement la tête et s’assit, tête basse.
« Céline ! »
Elle leva la tête, et chercha qui l’avait appelé. Finalement elle vit Aki qui lui faisait signe d’approcher. Elle se leva et alla à le voir.
« - Oui?
- Tu ne veux pas rester un peu avec nous, qu’on discute ?
-Heu…je sais pas…j’ai le rayon à gérer…
-Tu vois beaucoup de monde à ton rayon en ce moment ?
-heu… non. Reconnut-elle
-Bon, allez, assied-toi »

Elle prit une chaise et s’installa derrière la bande. Lauri se retourna et lui sourit. Elle lui rendit son sourire, puis resta silencieuse. Aki signait encore quelques autographes, puis il engagea la conversation
« Tu as trouvé un groupe pour jouer?
- Non…pour tout te dire je n’ai pas franchement cherché.
- J’ai un ami qui a besoins d’une bassiste rapidement pour nous accompagner en tournée, le sien s’est cassé le poignet.
- Mais…j’ai un métier, et puis, qui te dis qu’ils vont vouloir de moi.
-Sa semble évident miss, t’as un super niveau, et puis ton boulot, tu peux le laisser tomber, si tu es prise dans ce groupe, c’est le succès assuré, t’auras pas le temps…
-Ouais, et ma vie j’en fait quoi ? Le coupa-t-elle»

Il signa encore un album, puis se retourna vers Céline. La jeune fille avait un regard sombre, furieux; son regard à lui était clair et calme. La jeune fille baissa la tête, ces yeux qu’elle aimait tant… Elle ne voulait pas les affronter. Le jeune homme ne dit rien, se retourna et continua de signer. Un long silence s’installa, puis finalement, Lauri lança
« -Alors Hattu, tu lui as demandé pour le groupe d’Antony ?
-Ouais…c’est non. »

Lauri s’arrêta de signer, et se retourna vers la jeune fille.
« -Tu…tu veux pas?
-C’est pas ça. Répondit Céline
-Alors, c’est quoi ? »

Elle ne répondit pas, baissant les yeux, sans rien dire. Lauri poussa un soupire, puis continua à dédicacer les albums. Céline se leva brusquement et regagna son bureau, mais Aki lui saisit le poignet, il recula sa chaise, et attira la jeune fille vers lui, il se leva et la regarda.
« On se retrouve après les dédicaces, okay ? »
La jeune fille avait les yeux humides, elle hocha la tête, et son regard croisa celui d’Aki, il lui sourit doucement, puis lui déposa un bisou sur la joue, elle le regarda sans comprendre avant d’aller s’asseoir derrière son comptoir tremblant comme une feuille, et bouleversé. Elle avait mal au plus profond d’elle-même… Une plaie mise à vif la faisait souffrir sans limites.
Céline soupira, et sa journée passa avec une lenteur inimaginable, personne ne venait, tous étaient dans la file, en train d’attendre les dédicaces. Quand enfin les derniers fans se dispersèrent la jeune fille sut qu’il était temps pour elle de partir.

_________________
°~Céline la schtarbée (et fière de l'être) ~°

Merci ma letiii


The Rasmus au pouvoir !!!!!

Aki je t'aime !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céline
Web-trotter
Web-trotter
avatar

Nombre de messages : 252
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Re: Une vie...   Sam 8 Avr - 21:05

Chapitre 11


Elle s’apprêtait à ranger la table lorsqu’elle vit l’équipe de nettoyage s’approcher
« Laissez mademoiselle, on s’en occupe. »
Elle les gratifia d’un sourire, puis s’en fut, le quatuor avait disparut, et elle ne savait pas où ils étaient… Inconsciemment, elle emprunta la sortie de service. Les longs couloirs s’enchaînaient, au milieu de l’un, Céline fut prise d’un vertige, la fatigue commençait à avoir raison d’elle. La jeune fille inspira un grand coup, puis continua sa marche et arriva enfin à la porte cochère. Elle la poussa, et tandis qu’elle se retrouvait dehors, un second vertige la prit, et elle trébucha, ratant la marche. S’attendant à tomber sur le trottoir, la jeune fille eut juste le réflexe de mettre ses mains en avant, mains qui rencontrèrent une forme humaine.
La personne sur laquelle Céline venait de tomber n’était autre que Lauri, il attendait avec Aki depuis un moment la sortie de la jeune fille, et une fois que la porte s’était ouverte, Céline était apparue, mais quelque chose s’était passé et le jeune homme n’avait que juste eu le temps de se placer devant la jeune fille qu’il rattrapa et serra contre lui. Elle semblait entre inconscience et vie… Lauri regarda Céline, la jeune fille avait ses deux bras repliés sur lui, sa tête reposait sur son épaule, ce ne fut que lorsqu’elle eut retrouvé ses esprits qu’elle sembla se rendre compte qu’elle n’était pas tombée à terre. Les yeux noirs de la jeune fille rencontrèrent ceux de Lauri, il lui sourit
« -Tu vas bien?
-Oui…enfin je crois… »
Répondit la jeune fille avec un faible sourire.
Il l’aida à se redresser, puis Aki s’approcha de Céline et lui fit la bise, elle était surprise et lui inquiet par son comportement.
Les trois amis se mirent à marcher, Aki fit part de son désir d’aller chez lui pour discuter librement, et c’est-ce qu’ils firent. Les trois jeunes gens se retrouvèrent dans l’appartement du batteur, confortablement assis sur le canapé pour Lauri et Céline, et sur un fauteuil pour le batteur.
« -Bon, je recommence, tu veux pas intégrer ce groupe?
-Si…mais je pourrais jamais.
-Pourquoi ? Lui demanda le jeune batteur
-J’ai un boulot, une vie qui recommence à être normale… je vais pas tout laisser tomber !
-Tu pourrais essayer…au moins une fois. Le contredit le chanteur
-Une répétition, juste pour voir si ça te plaît, il a vraiment besoins de toi tu sais. Renchérit le batteur »

La jeune fille se tut, semblant réfléchir, elle était partagée entre le oui et le non, sa vraie vie n’allait elle pas devenir un enfer ? Elle n’entendit même pas Aki se lever et venir s’agenouiller devant elle. Il posa sa main sur son genou, puis de l’autre releva la tête de la jeune fille et planta son regard dans le sien.
« Céline…juste une fois…pour moi…et Lauri… »
La jeune fille sentit les larmes monter dans ses yeux, Aki lui avait parlé d’une façon si douce, si attentive…
«- Je sais que c’est dur comme choix…mais bon… essaye…t’as du talent, de la volonté, tu peux le faire, je le sais…
-Mais…mais si je dit non…tu…tu vas m’en vouloir… fit la jeune fille au bord des larmes
-Non…enfin je pense pas…j’ai pas envie qu’on se fâche pour ça…si t’as pas envie c’est pas grave…c’est extrêmement idiot, mais pas grave… continua-t-il sur le même ton »

Céline ne put contenir plus longtemps ses larmes, les yeux d’Aki, son regard et son ton lui transperçaient le cœur et la faisait trop souffrir. Des larmes fluides coulèrent de ses yeux noirs, et Aki ne put résister à l’envie de s’asseoir à ses côtés et de la serrer dans ses bras pour la consoler. La jeune fille se sentit serrer par les bras d’Aki, elle resta là un instant, laissant ses larmes se tarirent peu à peu. Elle soupira, puis se dégagea de cette étreinte, ne voulant pas aggraver ses blessures.
« D’accord…je vais faire une ou plusieurs répétitions…je verrais bien…mais je le fait uniquement pour toi et Lauri. »
Elle avait insisté sur les deux derniers mots, le jeune chanteur sourit joyeusement, la jeune fille avait finit par céder…
Le jeune batteur la remercia et lui déposa un baiser sur la joue tandis que Lauri lui souriait tendrement.
« Bon, lança Lauri, on y va ? »
Il se leva
« -Mais où? Demanda la jeune fille
-Ben à la répétition. Dit Aki
- Mais…je n’ai pas ma basse électrique ! S’écria Céline
-Elena s’en est chargé »
lui confia-t-il malicieusement
La jeune bassiste se rendit compte qu’elle venait d’être victime d’une machination, son regard glissa d’Aki pour se poser sur Lauri, le jeune homme dévisagea la jeune fille, elle semblait paniquée… Lui était si heureux…il éclata de rire, Céline ne comprit pas pourquoi, Aki se mit à rire à son tour, et les deux amis furent pris d’une crise de fou rire.
« Mais…qui pourrais m’expliquer ce qui se passe ? » questionna-t-elle
Les deux jeunes hommes parvinrent à calmer leur rire, puis ils s’expliquèrent : Ils devaient se rendre à la répétition de leur ami qui attendait Céline de pied ferme, ne sachant pas que la jeune fille travaillait chez le disquaire, ils avaient été bien heureux de la trouver, et maintenant, ils devaient l’emmener sur le lieux de répétition où Elena et Antony les attendaient.
La jeune fille s’en voulut de s’être fait prendre comme une débutante. En silence, ils sortirent dans la rue et le froid d’Helsinki. Aki leva les yeux vers le ciel et le scruta un instant
« -Il va neiger… »Dit-il simplement
Céline eut un sourire, bien entendu elle aurait préféré de la pluie, mais la neige était autre chose, c’était tellement beau…
Les trois amis allèrent rejoindre Antony dans le local qui était réservé à son groupe. En entrant, la jeune fille sentit Lauri qui lui prenait et lui serrait la main. Elle se retourna, le regarda et lui sourit.
« Tu peux le faire, on a confiance, n’est pas peur… » Lui chuchota-t-il
Mais Céline n’avait pas peur…c’était plutôt le choix qu’elle allait devoir prendre qui l’inquiétait…

Chapitre 12


Un grand homme blond aux yeux bleu clair vint à leur rencontre
« -Salut Aki ! Salut Lauri !
-Salut.répondirent les deux hommes
-Bon, elle est où la demoiselle ? Questionna le jeune homme
-Ici…Lauri attira Céline devant lui, la jeune fille étant resté cachée derrière lui
-Enchantée mademoiselle. Dit le jeune homme tout sourire
-Bonsoir…marmonnât-elle gênée »

Un silence s’installa, Aki décida de passer aux présentations
« Antony, Céline. Céline, Antony, le leader du groupe. »
Céline posa son regard sur Antony et entreprit de le détailler. D’environ 25 ans, un jeune homme bien bâtit, des cheveux blonds, lui arrivant dans le cou, un visage aux traits brut et marqués qui donnaient un certain charme à cet homme.
Elle chassa une mèche de cheveux qui lui tombait sur les yeux en un geste rapide et furtif. Elle croisa le regard du chanteur, si clair et bleu, le sien étant si sombre et noir.
D’un geste, Antony enjoignit le troupe de le suivre, ils descendirent un escalier en fer et arrivèrent dans une salle spacieuse, entourée de mur blanc, le sol était un parquet stratifiée La jeune fille, en un rapide coup d’œil en fit le tour et repéra l‘étuis de sa basse, elle alla sortir son instrument tandis qu’ Aki et Lauri rejoignaient Elena. Ils se saluèrent, puis chacun prit place d’un côté de la colocataire de Céline. Cette dernière après avoir sortit sa basse, entreprit de l’accorder.
« -Elle est classe ta basse dis donc…
-C’est une Ergodyne 5 cordes Ibanez. Répondit la bassiste sur un ton morne
-Nan…sérieux
-Ouais. »

Elle clôtura là la discutions et finit de l’accorder, branchée sur un amplificateur de choix.
« Vous avez du bon matos quand même… » Siffla-t-elle admirative en regardant la batterie, la guitare et les amplis de chacun.
Le leader haussa les épaules, puis lui amena un pupitre avec les tablatures.
« Y a le titre en haut… »
Elle hocha la tête; et la répétition commença. Céline se cala sur le tempo, et prit un malin plaisir à suivre le groupe, elle aimait leur sonorité… L’intro ne lui paraissait pas compliqué, les couplets non plus, mais cela se corsait sur le refrain et elle dut se concentrer plus que normalement pour parvenir à suivre le groupe. La mélodie emportait la jeune fille, et elle s’adonna complètement à la musique. Lors de la fin de la chanson, un grand silence s’installa, puis Antony, lentement se tourna vers la jeune fille, un large sourire aux lèvres. Céline le regarda, ses yeux pétillaient de bonheur et de malice. Enfin, le silence fut rompu.
« -T’es douée…
-Merci…
-Tu veux bien faire parti du groupe ? »
Demanda-t-il après une longue hésitation
La jeune fille ne répondit pas, elle baissa les yeux, semblant réfléchir, pesant le pour et le contre. Les paroles d’Aki résonnaient dans sa tête, elle inspira, puis releva la tête, la tourna vers Lauri et Aki, le jeune chanteur lui lança un sourire encourageant, ses yeux brillaient de fierté et de joie, elle regarda Aki, il eut un signe de tête affirmatif accompagné d’un sourire irrésistible. Céline regarda alors Antony dans les yeux, fixement.
« -C’est d’accord.
-Merci mille fois ! »

Antony s’approcha et serra très fort la jeune fille dans ses bras, puis les autres membres du groupe vinrent la féliciter :
Tomy, le batteur et Sami le guitariste. Céline sourit, un sourire radieux et presque rassuré. Ils jouèrent encore 5 morceaux, puis le groupe se dispersât, Céline récupéra les partitions et les glissa dans l’étui. Elle s’accroupit pour ranger son instrument, lorsqu’elle eut l’impression que les choses tournaient autour d’elle. La jeune fille ferma les yeux, respira lentement et calmement, puis rouvrit les yeux : les objets avaient repris leurs place… elle rangea sa basse, puis s’approcha du chanteur de son groupe.
« -Au fait…c’est quoi le nom du groupe?
- Bloody Minds…les âmes de sang
-Ah ouais…sympa… Merci »

Elle lui sourit et ils échangèrent leurs numéros de portable, puis elle s’approcha de Lauri, Aki avait disparut et le jeune chanteur lui apprit qu’il avait raccompagné Elena. La jeune fille soupira, puis le jeune chanteur se leva, et alla saluer son ami; puis il revint voir la jeune bassiste
« -…Je te raccompagne ? »Proposa le jeune homme
Céline hocha la tête et mis sa basse sur une de ses épaules, puis ils sortirent dans le silence d’Helsinki, enveloppée par la neige.

_________________
°~Céline la schtarbée (et fière de l'être) ~°

Merci ma letiii


The Rasmus au pouvoir !!!!!

Aki je t'aime !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céline
Web-trotter
Web-trotter
avatar

Nombre de messages : 252
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Re: Une vie...   Sam 8 Avr - 21:07

Chapitre 13


Ils sourirent, chacun des deux aimaient ces moments où tout est calme, sans aucun bruit mis à part le son feutré des flocons tombant en une ronde infinie; déposant en un tourbillon léger les cristaux blanc sur les cheveux noirs de la jeune fille, perlant sa chevelure de petite goutte argentée. Le manteau blanc dans lequel le ciel avait choisit d’envelopper la ville et ses habitants se faisait plus épais, et le froid plus mordant.
Lauri vit Céline frissonner de froid, il se rapprocha d’elle et lui passa un bras autour des épaules tandis que la jeune fille se serrait délicatement contre lui. Son instrument lui battait le côté au rythme de son pas mais elle semblait ne pas y faire attention, comme occupée par le seul fait de pas être séparé du jeune homme. Le froid s’accentua et les jeunes gens durent accélérer leur cadence.
A regret, Lauri vit l’immeuble se dresser devant lui, un soupir lui échappa que Céline entendit :
« -Tu sais…t’étais pas obligé de me raccompagner. Fit elle gênée
-Bah, je n’allais pas te laisser rentrer seule, tu te serais perdue. Dit il en souriant
Après un long silence

-Lauri…pour le groupe d’Antony…Pourquoi vous vouliez absolument que j’y aille ? »

Le jeune homme ne répondit pas et Céline eut la terrible impression de n’être qu’un pantin de bois auxquels on avait attaché des ficelles que l’on s’amusait à tirer. Lauri fit un pas vers elle, mais elle recula. Il en fut terriblement affligé.
« Mais enfin…Céline… »
Il lui attrapa le poignet et l’attira vers lui, la jeune fille se retrouva dans les bras du jeune homme, ses lèvres lui effleuraient le cou, mais prenant cette étreinte pour une ruse afin de l’amadouer à nouveau, elle s’en dégagea et recula vivement, ses yeux lançant des éclairs de colère
« Arrête de me prendre pour une poupée ! » déclara-t-elle froidement
Sur ce elle tourna les talons et se réfugia dans l’immeuble, montant quatre à quatre les escaliers et claquant la porte de son appartement.
Lauri la regarda partir, impuissant, un sentiment de tristesse immense l’envahit, il enfuit ses mains dans ses poches et se décida à rentrer chez lui, dans son appartement où quelque un l’attendait…

Une fois chez elle, Céline posa sa basse dans sa chambre, et tremblante comme une feuille, s’assit sur la canapé, ramenant ses genoux dans ses bras, elle se mit à pleurer, prostrée sur ce sofa… Puis la fatigue prenant le dessus, elle finit par s’endormir…


(2ème partie)
La clef tourna dans la serrure, et Lauri entra dans son appartement, empli de tristesse, machinalement, il se dirigea vers le salon, et retira son manteau; dans ses souvenirs, Paula était là, derrière sans qu’il y fasse attention, et lui prenait son manteau.
Il soupira, et posa son vêtement sur l’accoudoir tandis qu’il se déchaussait, puis il tendit sa main vers le vêtement
« Laisse Lintu…je vais le ranger dit une voix envoûtante
-Merci Paula…»
fit Lauri
Il s’apprêtait à se rendre dans sa chambre lorsqu’il se rendit compte de ce qu’il avait dit. Il se retourna, frappé, et devant lui, se dressait la jeune fille, aux yeux bleus foncés et cheveux si blond…
« - Paula ?! Mais…que…qu’Est-ce que tu fais là ! S’écria-t-il
-Oh Lauri … murmura la jeune fille »

Elle s’approcha du jeune homme et se blottit dans ses bras, le jeune homme n’eut pas la force de la repousser, il l’étreignit tendrement.
« Lauri…Lauri…comment j’ai put te faire ça… » Murmura Paula
Le jeune homme lui caressa doucement les cheveux, puis lui releva la tête, leurs regards se croisèrent, puis la jeune fille, dans un élan d’amour incontrôlé l’embrassa fougueusement. Lauri fut déséquilibré, et bascula en avant, Paula se retrouva allongée sur le canapé, et Lauri eut juste le temps de placer un bras de par et d’autre d’elle pour ne pas l’écraser. Cependant, elle ne cessa pas de l’embrasser, l’attirant irrésistiblement vers elle. Lauri sentit son cœur se déchirer en deux, et finalement il céda, et rendit son baiser à la jeune fille. Ils restèrent ainsi enlacés, puis ils s’assirent côtes à côtes.
« - Pourquoi t’es revenues?
- J’ai eu honte de mon comportement, je me suis conduite comme une gamine pourrie gâtée parce que mon homme n’était pas là… Elle pleurait en disant cela
-Chut….calme toi Paula »

Le jeune homme la prit par les épaules, il songeait, et ne savait pas trop où donner de la tête, aimait-il encore Paula ? Si non, pourquoi l’avait il alors embrasser ? Et dans le cas contraire, pourquoi n’avait il pas pensé à elle tous ces jours ? Il était si préoccupé qu’il ne vit pas la jeune fille lever vers lui un regard le sondant. Elle détourna la tête et soupira de contentement, elle avait retrouvé son Lauri à elle seule…

Chapitre 14


Une main se posa sur l’épaule de Céline, et la secoua délicatement, la jeune fille entrouvrit des yeux brûlant de fièvre.
« - Céline ? Tu vas bien ? S’inquiéta Elena
- Je ne crois pas… »

La jeune fille se mit debout avec difficulté et Elena la conduisit à sa chambre où la bassiste s’allongea sur son lit et s’endormit rapidement. Sa colocataire lui mit une couverture chaude et douce, puis éteignit la lumière et laissa la jeune fille seule.
* Pourquoi est-elle ainsi ? Qu’ Est-ce qui a bien pu lui arriver* se questionna-t-elle
Silencieusement, elle dîna seule et rangea rapidement l’appartement avant d’aller se coucher.

Céline se réveilla en pleine nuit dans un sursaut. Elle était couverte de sueur et ses yeux versaient des larmes sans s’arrêter, elle alluma sa lampe de chevet, et tremblante, elle se saisit de son portable l’icône des messages clignotait.
Le premier était du leader de son groupe :
Salut Céline ! C’est Antony, j’ai oublié de te dire, mais dans 2 semaines y a un concert ! A plus
Le second était d’Aki :
Salut miss ! Tu vas bien depuis hier ? C’était pour savoir quand est-ce qu’on pourrait se revoir… Bises, à la prochaine

Elle soupira, puis se leva, chancelante, blanche et pale dans ce faible halot de lumière qui éclairait la chambre. Elle se changea rapidement et se remit au lit.

Le matin, Céline fut réveillée par Elena qui lui apportait un petit déjeuner.
«- Je crois pas que tu ailles au boulot aujourd’hui…
-Si…je dois dire que j’arrête… »
Répondit Céline
Elle ne mangea pas grand-chose, puis s’habilla rapidement et sortit dans le froid.
Une fois devant le magasin, elle regarda nostalgiquement la vitrine, après quoi elle entra et se dirigea vers le bureau du directeur.
« -Bonjour monsieur.
-Bonjour mademoiselle, que me vaut votre visite ? Dit il souriant
- Eh bien…c’est pour vous annoncer que…je démissionne. Dit-elle extrêmement mal à l’aise
-…bien… je prend votre demande en considération…Merci d’être venue.
-Au revoir monsieur »

Céline partit vivement, et se dépêcha de rentrer chez elle. Entre temps, son mobile sonna
« Céline? C’est Antony, on se retrouve dans 30 minutes au studio. Salut »
Elle n’eut le temps de rien dire, et rangea rageusement le portable dans son sac. Une fois dans l’appartement, elle se hâta de prendre sa basse et partit pour le studio. En chemin, elle ruminait ses pensées, mais décida de les laisser de côté lorsqu’elle se trouva dans la salle de répétition.
Ils enchaînèrent les morceaux, comme pour un set, réglant les détails n’allant pas, puis chacun repartaient chez lui et les jours se succédaient, semblable. Au fur et à mesure que le concert approchait, Céline en savait plus, ils allaient jouer dans l’une des salles les plus connues de Finlande, en première partie d’un groupe.

Quelques jours avant le concert, la jeune fille reçut un appel d’ Aki
« -Céline? Sa va ?
- Oui, et toi ?
- Ouais, tranquille. Sa se passe bien avec Antony ?
- Ouais, justement, dans 3 jours on joue, tu viens ?
- Impossible, je suis aussi en concert.
- Ah… fit elle déçue
- On se verra une autre fois ?
- Okay
- Tchao miss
- salut… »

Elle raccrocha, triste de ne pas pouvoir celui qu’elle aimait secrètement. Elle soupira, et les jours passèrent encore plus vite jusqu’au concert. Le matin de ce jour, elle se leva aux aurores et rédigea un petit mot à Elena
Elena,
Je pars au studio, puis on s’en va dans la salle pour faire les mises aux points et la répète générale avant le concert, on n’aura pas le temps de se voir, et je pense que la soirée sera assez arrosée, donc je risque de rentrer tard.
Ne m’attend pas, et ne t’inquiète pas, si tu as un problème, ou un souci tu sais où me joindre.
A plus
Céline

Puis elle prit sa basse, vérifia ses partitions, et prit un sac dans lequel elle avait mis quelques affaires, et elle s’élança dans les rues de la ville, à moitié courant. C’est en trombe qu’elle arriva au studio, le groupe l’attendait, ils se saluèrent, puis discutèrent un moment avant qu’une voiture ne vint les chercher et les emmena dans la salle de concert. Céline riait aux éclats, elle était aux anges…si longtemps qu’elle rêvait de ce jour, et l’un de ses plus grands désirs allaient se réaliser.

_________________
°~Céline la schtarbée (et fière de l'être) ~°

Merci ma letiii


The Rasmus au pouvoir !!!!!

Aki je t'aime !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céline
Web-trotter
Web-trotter
avatar

Nombre de messages : 252
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Re: Une vie...   Sam 8 Avr - 21:08

Chapitre 15


Pourtant, le ciel n’accompagnait pas la bonne humeur de la jeune bassiste, au contraire, les nuages s’amoncelaient dans le ciel et le temps devenait lourd. Le véhicule s’arrêta brusquement, et les jeunes rockers descendirent, prirent leurs effectifs, puis entrèrent dans la salle par l‘entrée des artistes… Les couloirs était couvert de tapisserie bleue, et des cadres les parsemait, un large escalier menait au back stages, chacun avait sa loge, ils se séparèrent là, chacun allant rendre compte de l’état de son petit espace.
Lorsque la jeune fille entra dans sa loge et alluma la lumière, elle fut surprise. De dimension moyenne, la pièce comportait un sofa, une sorte de bureau surmontée d’un miroir; et une armoire. Elle posa sa basse contre le mur, puis son sac sur le bureau en marbre blanc. Elle fit le tour de sa loge en un regard circulaire et sortit son instrument. Elle n’avait pas besoins de partition, elle connaissait tous les morceaux par cœur. Une fois dehors, elle ferma soigneusement la porte et rangea la clef dans sa poche avant de se diriger vers la scène, empruntant le couloir des coulisses. Tomy l’attendait, il lui sourit, puis lui désigna une place à l’extrême bord droit de la scène, elle allait donc jouer avec la batterie derrière elle puisque Samy se trouvait à l’autre bout de la scène. Ils s’accordèrent, Céline sentit un nœud prendre place au creux de son ventre, elle inspira, finit de régler l’ampli, et la répétition générale commença. Ils ne jouèrent que quelques bouts de chaque morceau. Tout allait parfaitement bien, il y avait même certaine personne qui étaient venues assister à la répétition, c’était le groupe dont-ils faisaient la première partie… Céline ne savait pas qui ils étaient, et elle ne le sut pas avant la fin du filage. Elle sortit de scène, et alla ranger sa basse, mais en chemin, un jeune homme l’intercepta.
« - Vous jouez vraiment bien mademoiselle. Fit l’homme, une casquette noire sur la tête, des lunettes de soleil rectangulaires sur les yeux, et une voix malicieuse
- Merci… répondit la jeune fille, troublée »

L’homme se mit à rire, et Céline devint écarlate, elle connaissait ce rire…du moins elle en avait l’impression mais elle ne parvenait pas à l’identifier.
« Me ferez vous l’honneur d’une ballade dans les rues de cette modeste cité ? » lui demanda le mystérieux inconnu
Elle hocha la tête et l’enjoignit de l’attendre. Se dépêchant elle le rejoignit rapidement et ils sortirent de la salle. Céline fut surprise par l’atmosphère qui régnait : le temps était si lourd qu’on avait envie de crever les nuages avec une aiguille pour qu’ils éclatent au dessus de la ville et mette fin à ce temps si pesant. Les deux jeunes gens marchèrent un moment avant que le jeune homme prenne la parole
« - Alors Céline…tu m’as reconnu non?
- heu…pas vraiment. Reconnu la jeune fille, rouge de confusion
- Pourtant ce n’est pas très difficile. Dit il en souriant. Sur ce, il retira ses lunettes de soleil, laissant voir à la jeune fille des yeux d’un bleu ciel.
Sous le choc, elle resta quelques secondes sans rien dire, puis finit par ouvrir la bouche

- Aki ! »

Céline sauta au cou du jeune batteur qui éclata de rire
« - Avoue que je t’ai bien eut miss.
- Aucun doute ! S’écria-t-elle avant de se mettre à rire à son tour. Mais qu’ est-ce que tu fais ici ?
- Quelque chose… Antony m’a proposé de venir à la répétition générale avant mon concert, donc je fais un petit saut.
- Et ton concert il est où ?
- C‘est un secret Sourit Aki
La jeune fille eut un petit sourire, elle aurait tant aimé que cet homme soit là ce soir, pour la voir au milieu de son groupe…

- … Mais je doutes qu’on joue bien ce soir… Lauri ne va pas… »

La jeune fille baissa les yeux, tout à coup sa joie s’était envolée; Aki le remarqua et comprit sur le champ.
« - Tu t’es disputée avec lui? Enchaînât-il
- Ouais… en même temps c’est idiot.
- Oui, de plus je crois qu‘il a pas compris pourquoi tu faisais ça…
- Je… rien… Au fait, sa se passe bien avec sa copine ? S’empressa-t-elle de changer de sujet
- Il s’est passé un truc bizarre entre eux… Lauri a rompu avec elle 2 jours avant que tu viennes au concert…et ils se sont remis ensemble vendredi… mais c’est un peu louche, parce que Lauri a passé ces derniers jours chez moi en laissant Paula chez lui… »

Aki continuait de parler, détaillant l’état dans lequel il avait trouvé son meilleur ami, fatigué et profondément ébranlé par l’arrivée de Paula chez lui. Céline ne put s’empêcher de culpabiliser.
« … Et il t’attend après le concert »
La jeune femme releva la tête et regarda Aki dans les yeux, les siens étant emplis de larmes et elle était d‘une pâleur extrême; le jeune batteur sourit et la prit dans ses bras. Elle fondit en larme sur l’épaule du jeune homme.
« Céline… ne pleure pas… c’est même pas sur qu’il puisse venir… calmes toi… »
Il la consola de son mieux, puis la raccompagna à la salle de concert, Céline le remercia et courut s’enfermer dans sa loge. Elle resta ainsi jusqu’au moment où Antony vint frapper à sa porte pour l’avertir de se rendre en coulisse. Céline se changea rapidement et revêtit sa tenue de scène, un pantalon noir uni, large et un corset noir et rouge. Elle se saisit de sa basse et courut rejoindre ses acolytes dans les coulisses. Une personne l’emmena à l’opposé d’Antony et Samy, et elle se retrouva avec Tomy. En silence, ils attendirent que la salle fût plongée dans le noir le plus complet. La jeune fille ne savait pas en première partie de qui ils se devaient de jouer… elle ne posa cependant aucune question, se concentrant sur le concert, désormais imminent, un angoisse sans limite la tenait, elle tremblait de tous ses membres, et un nœud terrible lui torturait les entrailles, puis ce fut. En un éclat la scène fut éclaboussée de lumière et les jeunes gens entrèrent. Devant elle, Céline avait les fans, ils hurlaient et détaillaient le groupe avec tant de curiosité qu’elle se sentit transpercé de toute part par leurs yeux, ils devaient donner tout ce qu’ils avaient, ils devaient faire leur preuve ce soir… La jeune fille inspira un grand coup, et regarda Antony faire son entrée en scène, il chauffa préalablement le public, puis le solo de batterie annonçant le premier morceau éclata. La jeune bassiste se cala dessus, et démarra à son tour. Le morceau fila, puis vint le second et ainsi de suite, la set liste était littéralement dévorée, et elle ne s’en apercevait plus, aspirée par la musique, son angoisse s’était envolé et elle jouait ainsi libre de toute appréhension. Le dernier morceau arriva, Céline le redoutait car il se finissait sur une partie en soliste de basse qu’Antony lui avait concocté quelques jours avant le concert, et elle le savait à peine au point… La chanson se déroula sans encombre, puis Céline débuta son solo, elle ferma les yeux, se concentrant à l’extrême, la tablature lui apparaissait dans la tête, mais elle ne semblait pas la voir, ses doigts agissant sans qu’elle eut besoins de les commander, et sa partie se joua sans le moindre problème. La dernière note sonna, bientôt couverte par les hurlements de la foule, à ce moment là, elle osa seulement rouvrir les yeux pour voir ses acolytes sourirent aux anges, Antony avait les yeux humides de larmes, et c’est à ce moment que la jeune fille se rendit compte de ce qu’elle avait réussi à faire… C’est donc sous les applaudissements qu’ils sortirent de scène. Céline sortit la dernière, mais une fois dans les coulisses, elle se sentit serré dans les bras de plusieurs personnes à la fois. Elle leva la tête et entraperçut Antony, Tomy et Samy; tous trois la félicitaient :
« - T’es une bosse Céline ! S’écria Samy
- Une pro ! Renchérit Tomy »

Antony ne parlait pas, mais c’était celui qui serrait le plus fort la jeune fille dans ses bras. Lorsqu’il la lâcha enfin, elle aperçut son visage ruisselant de larmes, et elle comprit… C’était des larmes de bonheur qui coulaient, et Antony cherchait à leur donner un sens alors qu’elles parlaient d’elles-mêmes…
Céline les remercia, puis elle serpenta entre les longs couloirs des coulisses et parvint à sa loge où après avoir soigneusement rangé sa basse, elle explosa littéralement de joie.
Une fois calmée, elle rejoignit les membres de son groupe et s’assit à leurs côtés, aux places VIP qui leur étaient réservés. Ils étaient en hauteur, sur une petite balustrade donnant une vue plongeante sur la scène. Tous les quatre souriaient, ils étaient enchantés par leur prestation. Confortablement installés, ils attendirent que l’autre groupe commence sa prestation, mais peu avant le début, Céline fut entraîné à l’écart par Antony qui l’emmena dans les coulisses. Ils marchèrent un instant, puis ils s’arrêtèrent et le chanteur la regarda dans les yeux
« - Céline…on a bien réfléchit avec le groupe…commença-t-il hésitant, et après mure réflexion…
- Vous voulez pas me garder… le coupa la jeune fille. Ouais, je comprends, votre ancien bassiste était plus…
- Non pas du tout ! Justement… on… on voudrait…te garder. Avoua le jeune homme
- C’est…vrai ? Demanda-t-elle incrédule et sous le choc »

Antony hocha la tête; et la jeune fille ne sut comment le remercier, un sourire radieux éclairait son visage, alors, dans un élan de tendresse et de reconnaissance, elle planta 2 grosses bises sur les joues du jeune chanteur.
« C’est génial… » Souffla-t-elle encore sous le coup de la nouvelle, c’est à peine si elle entendit les cris de la foule en délire accueillant ses héros. Ce ne fût qu’une fois les premiers accords de la chanson que les jeunes complices retournèrent à leur places. Céline rayonnait, et les deux autres membres comprirent, la bonne humeur était installée, l’atmosphère détendue… La jeune fille porta son attention sur la scène, lui semblant reconnaître la mélodie qu’elle s’était mise à fredonner sans s’en rendre compte… D’un coup, Céline devint aussi blanche qu’un spectre, ses yeux s’écarquillèrent de surprise, et ses mains se crispèrent l’une sur l’autre, enfonçant ses ongles dans la peau tendre de sa main. Devant elle, sur la scène, venait d’entrer Lauri, le chanteur de The Rasmus, elle n’eut aucune peine à reconnaître Aki, caché derrière sa batterie, Eero se démenant comme un beau diable avec sa basse, et Pauli jouant frénétiquement.

_________________
°~Céline la schtarbée (et fière de l'être) ~°

Merci ma letiii


The Rasmus au pouvoir !!!!!

Aki je t'aime !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céline
Web-trotter
Web-trotter
avatar

Nombre de messages : 252
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Re: Une vie...   Sam 8 Avr - 21:10

Chapitre 16


Aki, après avoir raccompagné Céline s’empressa de rejoindre Lauri en coulisse, il était comme un fantôme, le regard vide.
« - Lintu… tu peux pas continuer comme ça… se désola le batteur. Il s’assit aux côtés de son meilleur ami
- qu’Est-ce que je dois faire … murmura le jeune homme
- Prend sur toi… t’aime toujours Paula non ? Ben va vivre avec elle…même si je trouve ça un peu bête vu la façon dont elle s’est conduite avec toi.
- Ouais…mais…non… je sais plus où j’en suis…
- Bon, on va faire un truc simple, déclara Aki en prenant son ami par les épaules, si tu n’avais jamais connu Paula, tu ferais quoi en ce moment ? »

Sa question jeta un trouble encore plus profond en Lauri, et tandis qu’il se questionnait lui-même; un visage, doux et pâle lui apparut, encadré de cheveux de jais… des yeux noirs, sombre, de velours…si envoûtant… et ce fût sans s’en prendre conscience de ce qu’il faisait qu’il déclara:
« - Je serais avec… Céline…
- … CÉLINE ? S’exclama le jeune batteur
Lauri sembla sortir de son trouble
- Oui… je crois…
- Tu … tu l’aimes ? Hasarda Aki
- … Hattu… gémit Lauri, je… tu… me jure que tu ne le lui dit pas…
Aki soupira
- Ouais… mais explique toi alors… parce que là, je patauge dans la semoule.
- Quand Paula est partit… elle… je sais pas moi… elle était là, je sais pas pourquoi je l’aime… Et je comprend même pas comment j’ai pu embrasser Paula l’autre jour… il se prit la tête dans les mains, ne sachant que dire, se sentant vide au plus profond de lui-même.
- A cause de votre dispute. Je suis au courant; je ne sais pas exactement ce qu’il s’est passé, mais à mon avis, tu as omis de lui expliquer que tu n’étais plus avec Paula. »

Aki se leva, et laissa son compagnon méditer. Lauri soupira et resta un certain temps à réfléchir, puis ayant prit la décision de retour ver la jeune fille après le concert, il se changea, l’esprit toujours troublé. Il s’affala sur le sofa de sa loge et laissa ses pensées s’envoler. Il n’entendit pas le concert commencer, et ne fut sortit de sa torpeur qu’une fois les hurlements de la foule ayant fait place à un silence palpable… Il se leva alors et rejoignit sa bande dans les coulisses. Aki lui sourit, lui tapota l’épaule, puis ils entrèrent en scène et commencèrent. Lauri était étrangement absent, il connaissait la liste par cœur, mais ne prenait pas de plaisir particulier à chanter. Les morceaux se succédèrent puis vint le tour des rappels, et enfin la toute dernière chanson : Not Like The Other Girls, Lauri ferma les yeux, s’imaginant le visage de la jeune fille qu’il aimait, son sourire, et son regard si expressif et il ne les rouvrit qu’une fois le dernier accord achevé. Ils saluèrent une dernière fois, puis sortirent de la scène. Le groupe se sépara là, fatigué. Lauri se dépêcha de rentrer dans sa loge pour se changer et tenter de voir Céline.

Lorsque la toute dernière chanson commença, Céline sut qu’elle ne pourrait pas rester plus longtemps, elle se leva discrètement, dit au revoir aux membres de son groupe et courut dans sa loge, elle rassembla précipitamment ses affaires, et sortit de la salle, courant le plus vite qu’elle put, son sac et son instrument lui pesait trop sur l’épaule et elle dut se résoudre à commander un taxi qui la ramena chez elle. Précipitamment, elle rangea sa basse et balança son sac sur son lit avant de s’effondrer elle-même sur ce dernier, en larmes. Les paroles d’Aki résonnaient continuellement dans sa tête.
« Il t’attend après le concert … » Dès lors, une lutte mentale s’engagea dans les pensées de la jeune fille
« Pourquoi je devrais y aller? Il compte comme un ami pour moi…c’est tout… enfin je crois… un ami ou plus ? Je devrais y aller ou pas ? Et si oui…pourquoi y aller ? Il est trop tard…il t’attend … Mais non ! Je… je ne peux pas… Lauri… qu’ Est-ce qui m’arrive ? Pourquoi je n’arrive pas à me débarrasser de son image ? Je l’aimerais ?… »
Cette pensée troubla au plus profond d’elle la jeune femme, elle releva la tête, ce jeune chanteur aux yeux si verts et si beaux… elle l’aimait … mais et Aki ? Elle savait que c’était impossible, et c’est avec force larme qu’elle s’en détacha.
Tout à coup, en un sursaut, elle se leva, attrapa le premier manteau qui lui tombait sous la main et s’enfuit en courant de l’appartement et de l’immeuble sous l’orage naissant.


Lauri arriva dans la salle de concert, vidée, sans âme… Il s’assit sur le rebord de la scène, le silence était terriblement pesant; et il se mit à attendre. Les heures passèrent, lentement, alourdissant encore plus le silence. Lauri se passa machinalement la main dans ses cheveux. Il releva la manche de sa chemise noire et regarda l’heure… Trois heures qu’il attendait…cela ne servait plus à rien. Dans un soupir de désespoir, il se leva, revêtit son long manteau noir et sortit de la salle. La pluie tombait comme un rideau, les coups de tonnerre et les éclairs déchiraient le ciel, éclairant les trottoirs d’Helsinki inondés par l’orage. Malgré son immense tristesse, il eut un petit sourire, ce temps il l’aimait beaucoup. Il s’apprêtait à sortir, mais la pluie tomba encore plus fort et il se ravisa; d’ailleurs, personne ne s’aventurait dans les rues de la ville. Mais voyant l’heure tourner, il se décida à y aller. Il rabattit sa capuche et se mit à marcher le plus vite qu’il put, regardant dans le vague. C’est alors, que sous cette pluie, il aperçut une forme humaine qui courrait, il s’arrêta et la regarda, au fur et à mesure la forme devint une silhouette de plus en plus précise au travers de ce rideau trouble de pluie… Dans un sursaut, il la reconnut et se précipita vers elle.
La jeune fille, le voyant venir vers elle accéléra encore, et bientôt, elle fut dans ses bras, dans un élan d’amour où son cœur se perça. Lauri la serra de toutes ses forces contre lui, sentant ses cheveux collés et trempés par la pluie contre son visage. Céline resta ainsi pendant un long moment, laissant ses larmes se confondre avec les gouttes de pluie; finalement, elle leva son regard vers le jeune chanteur et lui sourit misérablement, et lui, ne résistant pas, colla ses lèvres aux siennes dans un doux baiser. La jeune bassiste se laissa aller, le jeune homme, son étreinte et ce baiser la calmait, elle soupira de bonheur et ferma les yeux en posant sa tête sur l’épaule du jeune chanteur. Elle ne sembla même pas se rendre compte que le manteau qu’elle portait était en fait en laine noire, et qu’il était gorgé d’eau au point que ses vêtements eux même prenaient l’eau. Lauri la regarda, elle semblait si frêle, et ce manteau qui ne la couvrait pas… Il retira sa veste et la lui mit, puis ensemble, ils se mirent à l’abri d’un immeuble, en silence, toujours enlacé… Après une longue attente, la pluie se calma, laissant voir un magnifique arc-en-ciel, et les deux jeunes gens s’en allèrent main dans la main au hasard des rues d’Helsinki. Ils ne savaient pas quelle heure il était lorsque, Lauri, se pencha vers sa compagne et lui murmura
« Tu viens chez moi ? »
Elle hocha la tête et ils y allèrent en riant. Lauri, dans sa joie n’avait oublié qu’un détail…
(à usivre)

_________________
°~Céline la schtarbée (et fière de l'être) ~°

Merci ma letiii


The Rasmus au pouvoir !!!!!

Aki je t'aime !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*RasmusForever*
Rasmus en herbe
Rasmus en herbe
avatar

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Re: Une vie...   Dim 9 Avr - 13:16

la suiteeuuuhhhhhh

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guenièvre
Black Bird
Black Bird
avatar

Nombre de messages : 166
Age : 27
Localisation : Entre une chaise pi un écran :P
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: mMMMMMMMMMMMMMMMMMMM   Sam 15 Avr - 22:08

Ouai!!!! Trop bien cette FF LA!!! s.v.p la sssuuuiiitteee!!!! peu po attendre Razz

_________________
Moi c'Est moi, Toi c'est toi..... In don't need YOUR attitude I have my OWN!!!!


City Of The Deads nous animent
Et les Rasmus dominent!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rasmus-Girl05
Web-admin
Web-admin
avatar

Nombre de messages : 1522
Localisation : laragne05
Date d'inscription : 11/12/2005

MessageSujet: Re: Une vie...   Dim 16 Avr - 8:44

troooo bien!!! bon jvou raconte pa jlé la suite mwa!!!!!

_________________
eläköön The Rasmus !!!!

We're living in the City Of The Dead
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cityofthedead.actifforum.com
Sophie_lifeburns
Mini-Rasmus
Mini-Rasmus
avatar

Nombre de messages : 40
Localisation : quebec
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: Une vie...   Dim 16 Avr - 21:26

jadore trop!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Vivement la suite!!!!!!!!!!!!! bounce bounce bounce bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sophielifeburns.skyblog.com
Rasmus-Girl05
Web-admin
Web-admin
avatar

Nombre de messages : 1522
Localisation : laragne05
Date d'inscription : 11/12/2005

MessageSujet: Re: Une vie...   Lun 17 Avr - 8:57

rahhh viiii vivment!!!!!!!!!!!!!

_________________
eläköön The Rasmus !!!!

We're living in the City Of The Dead
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cityofthedead.actifforum.com
chocololo
Rasmus en herbe
Rasmus en herbe
avatar

Nombre de messages : 97
Localisation : Waudrez, Belgique
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Une vie...   Dim 23 Avr - 22:38

Trop bien ta fanfiction!!!!!!!!!
J'ai adoré!!!!
Mais met viiiite la suite!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
C'est un supplice d'attendre!!!!!
LOL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rasmus-Girl05
Web-admin
Web-admin
avatar

Nombre de messages : 1522
Localisation : laragne05
Date d'inscription : 11/12/2005

MessageSujet: Re: Une vie...   Dim 23 Avr - 23:10

carrement!

_________________
eläköön The Rasmus !!!!

We're living in the City Of The Dead
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cityofthedead.actifforum.com
chocololo
Rasmus en herbe
Rasmus en herbe
avatar

Nombre de messages : 97
Localisation : Waudrez, Belgique
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Une vie...   Lun 24 Avr - 18:19

Ouais c'est sûr , elle est troooooo ta fanfiction!!!
Dépêche toi de mettre la suite!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
STP Smile Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tallya
Mini-Rasmus
Mini-Rasmus
avatar

Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Une vie...   Lun 24 Avr - 18:21

La suiteuhhhh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rasmus-Girl05
Web-admin
Web-admin
avatar

Nombre de messages : 1522
Localisation : laragne05
Date d'inscription : 11/12/2005

MessageSujet: Re: Une vie...   Lun 24 Avr - 19:37

mDr doucement!!!!

_________________
eläköön The Rasmus !!!!

We're living in the City Of The Dead
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cityofthedead.actifforum.com
Céline
Web-trotter
Web-trotter
avatar

Nombre de messages : 252
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Re: Une vie...   Mar 25 Avr - 18:16

Eh oh ! calme, j'y travaille doucement, mais j'y travaille ^^

_________________
°~Céline la schtarbée (et fière de l'être) ~°

Merci ma letiii


The Rasmus au pouvoir !!!!!

Aki je t'aime !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céline
Web-trotter
Web-trotter
avatar

Nombre de messages : 252
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Re: Une vie...   Mer 26 Avr - 15:12

Le jeune homme ouvrit la porte de son appartement et invita la jeune fille à entrer. Leurs vêtements étaient encore humides de la pluie folle qui était tombé sur la ville. Le jeune chanteur sourit, et retira lui-même la veste et le manteau de laine fine de Céline.
« Si mademoiselle veut bien attendre dans le salon… fit-il en s’inclinant galamment »
Elle sourit et alla dans la pièce qu’il lui avait indiquée, mais elle se figea de stupeur sur le seuil en voyant que, sur l’un des canapés, une jeune fille était assise, écoutant de la musique. En l’entendant venir, elle tourna la tête et les deux femmes se dévisagèrent mutuellement. La jeune bassiste se mit à trembler comme une feuille. Pendant ce temps, Lauri qui avait finit d’étendre leur vêtement sur un radiateur pour qu’il sèche, arriva derrière elle, et voyant Paula sur le canapé, il comprit. Tendrement, il saisit la jeune bassiste par les épaules et l’attira contre lui, ce qu’il fait que la jeune fille se retrouva dos contre Lauri, ses bras sur les épaules, regardant Paula.
« - Lintu ! Qui c’est ? S’écria Paula, le regard affolé
- Paula…je te présente Céline, la bassiste du groupe d’Antony.
- Et…qu’ est-ce qu’elle fait là ?
Dit elle avec un peu de dédain en considérant Céline
- Tu vas voir… et lentement, le jeune homme se pencha vers la droite, d’une main, il fit pivoter le visage de la jeune bassiste vers lui et l’embrassa tendrement.
- LAURI ! Hurla Paula. Comment oses-tu !
- Paula, c’est la meilleure façon de t’expliquer… je ne veux pas que tu recommences comme l’autre fois… avec moi on ne revient pas en arrière. Dit il froidement.
- Et pour vendredi ? Fit-elle triomphante
Le jeune homme rougit légèrement
- Disons que tu ne m’as pas laissé le choix.
- Paula fulminait de haine envers Céline. Bien, s’exclama-t-elle, j’imagine que tu vas me demander de partir.
- En effet. Répondit calmement le chanteur. »
La jeune femme se leva et alla chercher ses vêtements. Pendant ce temps, Lauri poussa doucement Céline vers le canapé et la força à s’asseoir.
« Ne t’inquiète pas…elle a toujours été comme ça. »
Paula revint rageuse et foudroya le jeune chanteur du regard, sur le pas de la porte, alors qu’il l’avait raccompagné, elle resta plantée un instant, puis sa main partit comme l’éclair.
La claque fut sonore, et Céline l’entendit. Cela produisit un choc en elle, elle sembla se vider; sans aucune âme, elle se leva mécaniquement et se dirigea vers la porte d’entrée, puis elle se plaça devant le jeune chanteur, et ce fut d’une voix caverneuse qu’elle dit
« Avises toi de toucher encore une seule fois à Lauri… une fois seulement ! et tu n’existes plus. »
Sur ce elle mit littéralement Paula à la porte et claqua cette dernière, elle se retourna vers Lauri. Sa joue droite était empreinte d’une marque rouge… Il baissait les yeux, ce qui lui donnait un air pitoyable.
La jeune fille sourit tristement, et posa sa main fraîche sur cette rougeur. Ne relevant toujours pas les yeux, le jeune chanteur lui saisit l’autre main et l’attira vers lui. Céline se laissa aller, se serrant contre cet homme. Doucement, elle ferma les yeux et soupira.
« Lauri… »
Il lui posa son index sur ses lèvres, et lui sourit. La jeune fille passa ses bras autour du cou du jeune homme et l’embrassa tendrement.

_________________
°~Céline la schtarbée (et fière de l'être) ~°

Merci ma letiii


The Rasmus au pouvoir !!!!!

Aki je t'aime !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rasmus-Girl05
Web-admin
Web-admin
avatar

Nombre de messages : 1522
Localisation : laragne05
Date d'inscription : 11/12/2005

MessageSujet: Re: Une vie...   Mer 26 Avr - 20:04

yahoo!!!!

_________________
eläköön The Rasmus !!!!

We're living in the City Of The Dead
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cityofthedead.actifforum.com
chocololo
Rasmus en herbe
Rasmus en herbe
avatar

Nombre de messages : 97
Localisation : Waudrez, Belgique
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Une vie...   Mer 26 Avr - 20:30

Cool!!!
Merci pour la suite!!!
Par contre je vais péter la guele à Paula!!!!!(dsl d'être impolie!)
Foutre une claque à Lauri!!!Kelle honte!!!LOL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une vie...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une vie...
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TRCOTD Forum :: Museum Rasmus :: Vos Fanfics-
Sauter vers: